facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
flickr
Voir toutes les news

Alerte Code Orange pour le skipper norvégien.Are Wiig. Il a démâté à quelques 400 milles au sud-ouest du Cap

JOUR 58: Dateline 18h00 UTC – Les Sables d’Olonne, France

Le skipper de la Golden Globe Race, Are Wiig, a téléphoné au siège de course à 16h30 UTC aujourd’hui pour signaler que son voilier de 32 pieds Olleanna avait été retourné à 360° et à démâté à environ 400 milles au sud-ouest du Cap.

Expert maritime âgé de 58 ans, originaire de Svelvik, en Norvège, l’un des 12 marins participant à cette course solitaire sans escale autour du Globe se trouvait sous le pont alors que le voilier subissait 35-45 nœuds et une mer de 7 à 8 mètres. Un hublot de cabine a été brisé, mais Are a indiqué qu’il n’était pas blessé et que la coque n’avait pas été endommagée. Il a rapidement libéré le mât et le gréement loin de la coque mais a laissé l’étai qui est désormais suspendu à la proue du bateau dans l’eau avec la voile attachée agissant comme une ancre de mer.

Don McIntyre, le président de la course GGR, qui a répondu à l’appel d’urgence Wiig à rapporté que le skipper « était confiant et en contrôle. Son système de régulation d’allure s’était brisé et avant de se faire retourner, il a barré à la main pendant 7h consécutives. Au fond du bateau, tout est sans dessus dessous, mais il prévoit de ranger et de surveiller la situation, puis d’élaborer un plan. Il a tout ce qu’il faut pour monter un gréement de fortune. Are a confirmé qu’il n’avait PAS activé son EPIRB et qu’il n’avait PAS besoin d’aide pour le moment. Tout son équipement de sécurité est en bon état. Ses communications par satellite fonctionnent bien et il a toute l’électricité nécessaire. »

Le PC course aux Sables d’Olonne surveille la situation et a alerté les autorités de sauvetage du Cap et la flotte des skippers. Le concurrent le plus proche de Are Wiig est l’Irlandais Gregor McGuckin qui navigue sur le Biscay 36 Hanley Energy Endurance, à environ 40 miles au nord-est de la position de Wiig, mais il fait face aux mêmes vents forts d’ouest. « 3ème nuit de fortes bourrasques, pas de voiles. Tout va bien, juste fatigué » rapportait son message de la nuit.

McIntyre a poursuivi: « Nous avons alerté la flotte de la GGR, mais comme Are n’a pas demandé d’assistance à ce stade, nous n’avons demandé à aucun voilier de se détourner de sa route »

Wiig a appelé le PC course pour confirmer que la situation à bord était stable. Il se préparait à réparer le hublot brisé et s’engageait à installer un gréement de fortune dès que les conditions le permettront et à se diriger lentement vers le Cap.

pic
pic
pic