McIntyre Adventure

Toronto, CANADA

Rustler 36 Masthead Sloop

Nom: Noah’s Jest

Statut: provisoire

Le Skipper

Halifax, Nova Scotia, Canada

Edward Walentynowicz est tombé amoureux des aventures maritimes alors qu’il était un jeune étudiant universitaire en Pologne, où il a commencé à naviguer sur la mer Baltique. S’ensuivirent des programmes de formation, de la voile océanique, des certifications de Yachtmaster Ocean et de moniteur de voile en Pologne.

Edward n’est pas un marin professionnel, mais un ingénieur électricien spécialisé dans l’automatisation marine et industrielle. La voile est son passe-temps depuis toujours, depuis 1974. Il se lance dans le GGR 2022 avec une expérience de plus de 67 000 milles nautiques, dont 35 000 milles en haute mer et sept traversées de l’Atlantique.

Au Canada, Edward a navigué sur Acapella IV (Express 30M de 29 pieds) au Armdale Yacht Club, parcourant plus de 40 000 milles à bord de ce bateau. Il a suivi les programmes RYA Yacht Master Offshore et Ocean en Nouvelle-Écosse. En outre, il a apprécié de naviguer en Patagonie, en Polynésie française, aux Canaries, aux Açores, dans le Golfe de Gascogne et d’autres endroits.
Il a été inspiré par les aventures de Joshua Slocum en Nouvelle-Écosse. Le premier voyage en solitaire de Joshua ayant commencé par un adieu au phare de Sambro aux abords d’Halifax, Edward pense souvent à son idole, lorsqu’il navigue lui aussi depuis le port d’Halifax. Il trouve toujours le temps d’aider les marins qui visitent, offrant ses conseils et expertise, et a aidé de nombreux skippers avec leur routage météo.

Son expérience de la navigation par gros temps lui vient de plusieurs traversées de l’Atlantique Nord sur des voiliers de 30 à 60 pieds, dont deux sans GPS. L’aventure de la double traversée de l’Atlantique Nord en double, sans escale, avec le contournement du phare d’Eddystone sur Acapella IV, a été nommée « événement récréatif de l’année » par la Canadian Yachting Association.

Ce marin passionné toujours très professionnel et bien préparé, a de grandes capacités de planification. Edward espère que la GGR 2022 sera son prochain grand défi, et qu’en mettant à profit sa vaste expérience au cours des mois de la course, il grandira à la fois spirituellement et mentalement. Sa nature compétitive, associée à son attitude de travailleur acharné, feront de lui un challenger redoutable.

Le Bateau

Edward a acheté « Noah’s Jest », un Rustler 36 de 1990 et espère que les souvenirs de voyages des propriétaires précédents resteront avec NJ.

Nom Noah’s Jest
TypeRustler 36 Masthead Sloop
Conception Holman & Pye
Construction Rustler Yachts (UK)
LOA35.33ft / 10.77m
LWL26.92ft / 8.21m
Largeur11.00ft / 3.35m
Tirant d’eau5.50ft / 1.67m
Déplacement 16805 lbs / 7623 kg
Voilure 693sq. ft / 64.38sq. m

Au printemps 2020, le bateau a commencé son premier refit chez Rustler Yachts Ltd. Falmouth, Royaume-Uni, afin d’être prêt pour son voyage vers Halifax, Nouvelle-Écosse, Canada, qui a malheureusement pris beaucoup plus de temps que prévu.

Noah’s Jest est resté coincé au Royaume-Uni pendant plus de 14 mois, Edward ne pouvant pas le récupérer en raison des restrictions de voyage imposées par le covid-19.
Finalement, le 11 avril 2021, il a eu l’occasion de voyager pour la première fois au Royaume-Uni, à Londres, puis en quarantaine à Falmouth.

Noah’s Jest a été mis à l’eau 2 semaines plus tard et après une courte préparation, Edward a navigué vers la France pour arriver aux Sables-d’Olonne le 21 mai 2021, après un voyage de 378 miles en solitaire sur son nouveau Noah’s Jest.

En France, il a continué à préparer le bateau pour le retour à la maison : la traversée de l’Atlantique. Les nouvelles voiles, qui attendaient depuis un an, ont été livrées avec l’aide de Jérôme, le propriétaire de Voilier Tarot, avec qui Edward a pu installer un nouveau mât et un nouveau gréement.

Le 16 juillet, il entame enfin son voyage de retour. Il se poursuit pendant plusieurs semaines par un temps généralement clément et des vents légers. Le schéma météorologique l’a conduit sur la route du sud, légèrement au-dessous des îles Açores. Pendant qu’il naviguait là-bas, il surveillait le développement de l’ouragan Henry et il a choisi de rester au sud jusqu’à ce qu’Henry choisisse sa trajectoire. Il a fallu sept jours de plus avant qu’il soit évident que l’ouragan allait toucher terre sur le territoire américain, et Edward a pu prendre la route de la Nouvelle-Écosse sans rencontrer Henry. Il n’a touché que les restes de l’ouragan, avec un vent de plus de 40 nœuds.

Le 30 août 2021, sa traversée en solitaire sans escale des Sables-d’Olonne en France, à Halifax en Nouvelle-Écosse, au Canada, a enfin été faite, couvrant 3 850 miles nautiques. C’est la qualification pour la GGR, et avec les 378 milles supplémentaires, c’est un voyage de 4 228 milles nautiques au total sur NJ.
Noah’s Jest est entreposé pour l’hiver 2021/2022, à l’intérieur du chantier naval d’East River en Nouvelle-Écosse, où Edward poursuit la remise en état du bateau.

De nombreux travaux sont prévus, qui doivent être terminés avant la fin avril 2022, date à laquelle il espère pouvoir mettre à nouveau le bateau à l’eau, et retourner à Halifax pour préparer une nouvelle traversée de l’Atlantique.

Edward espère être de retour aux Sables-d’Olonne, en France, à la fin du mois de juin 2022.

Facebook: https://www.facebook.com/edward.walentynowicz

Médias

Pour des images de presse en haute résolution - Enregistrez-vous pour télécharger

Les Skippers 2022