McIntyre Adventure

Naviguer comme en 1968

Dans le monde de la course au large, l’argent et le sponsoring ont créé et continuent de soutenir de spectaculaires événements professionnels de course au large.

Ces skippers d’élite, ces gladiateurs marins des temps modernes sont des champions, les meilleurs des meilleurs, qui deviennent à juste titre les pilotes d’une technologie étonnante. Mais quelque chose d’humain s’est-il perdu ? L’intégrité s’estompe pour les navigateurs ordinaires qui assistent à la victoire de la haute technologie sur le marin. Comment ces marins ordinaires, inspirés par l’action, peuvent-ils rêver de participer un jour ? Souvent, ils perdent ce rêve, sachant que ce n’est que pour une minorité. Le rêve ne se réalise pas.

La nature rétro des règles des années 60 et des conditions d’inscription à la Golden Globe Race a ouvert une nouvelle page. Elles ont suscité beaucoup d’enthousiasme, de commentaires et d’opinions dans les milieux de la voile du monde entier. Ils disent que ce style rétro est la bonne idée au bon moment et qu’il pourrait bien lancer un mouvement vers la NAVIGATION RETRO. Nous l’espérons. L’idée de courir dans des bateaux simples et solides, sans technologie, en combinant le sens marin avec son ingéniosité, sa passion et sa détermination à franchir la ligne d’arrivée en premier, est à la fois simple à comprendre et intensément gratifiante. C’est aussi une aventure et un défi très abordables pour tous ! Le rêve est de retour !

Vous naviguez sur d’anciens bateaux de série réaménagés, de style, de longueur et de type similaires, sans technologie de pointe ni équipement satellite, et vos coûts sont contrôlés. Tous les participants sont confrontés aux mêmes défis et plus d’argent n’aidera pas forcément à la victoire. Il n’y a pas de classement compensé, le premier sur la ligne est le vainqueur, vous avez un super bateau de série et n’y laisserez pas votre chemise et quand vous voudrez le revendre!

En tant que course rétro, pour la Golden Globe, en règle générale, seul l’équipement qui était disponible à Robin Knox Johnston à bord de Suhaili en 1968 peut être utilisé. Cela signifie qu’il n’y a pas de GPS, traceurs de cartes, anémomètre électronique, pilotes automatiques électriques, livres de bord électroniques, iPhone, téléphones satellites, appareils photo numériques, d’ordinateurs, lecteurs de CD, calculatrices de poche, montres électroniques, dessalinisateurs, fibres de carbone, Kevlar, Spectra, etc. On revient donc aux caméras à film, cassettes, sextants, montres mécaniques, livres de bord papier et voiles en Dacron, aux régulateurs d’allure et aux machines à écrire.

Il y a une place pour tous les types de courses à la voile dans le monde et peut-être bien que la voile rétro est la nouvelle tendance !

Pour tous les détails techniques, téléchargez l’Avis de Course (EN).

« ls naviguent au sextant sur des cartes papier, sans instruments électroniques ni pilotes automatiques. Ils écrivent leurs livres de bord à la main, cuisinent au kérosène et déterminent eux-mêmes la météo. Ce n'est qu'occasionnellement qu'ils parleront à leurs proches et au monde extérieur, lorsque les radios haute fréquence à longue portée le permettent. »

Don McIntyre

Title Partner

Major Partners

Premium Partners

Technical Partners

Associations