18 partants pour la troisième édition du Golden Globe

Headline Photo: Guy DeBoer est maintenant au milieu de de sa qualification transatlantique en solitaire. Photo: Guy DeBoer Team

Les concurrents nord-américains contre la montre sur l’Atlantique, alors que d’autres atteindront les côtes Françaises et Britanniques cette semaine

  • Trois concurrents nord-américains contre la montre pour leur transatlantique vers l’Europe
  • Tapio Lehtinen expédie son voilier en Espagne et Graham Dalton souhaite réintégrer la GGR
  • Trois concurrents à quelques jours de leur arrivée en France et Grande Bretagne
  • Gijón et Les Sables d’Olonne se préparent pour le Prologue et l’ouverture du Village
Le Village de la course 2022, qui ouvrira ses portes le 20 août, sera plus grand et proposera un programme riche en activités avant le départ de la GGR. ©Ville des Sables d’Olonne

Trois concurrents nord-américains s’empressent de traverser l’Atlantique, espérant arriver à temps pour le Prologue de Gijón et l’ouverture du Village GGR aux Sables d’Olonne.

Guy DeBoer, parti de Floride fin juin, avec son “Spirit”, progresse dans l’Atlantique Nord. Il doit encore parcourir 2000 miles avant d’arriver à Gijón à temps pour le prologue et valider son stage de survie.

Elliott Smith, 27 ans, a quitté Boston (USA) sur son Gale Force 34 le 10 juillet, avec un mois de retard. Il manquera l’intégralité du prologue et naviguera directement jusqu’aux Sables d’Olonne. Il devra alors suivre le stage de survie obligatoire World Sailing et le stage de soins médicaux STCW avant le départ le 4 septembre. Mais avant, il a encore tout l’Atlantique à traverser.

Le Canadien Gaurav Shinde avait amené son Baba 35 de Toronto à New York au moteur, prêt pour sa traversée de l’Atlantique, mais s’est luxé l’épaule en mâtant. En retard sur son programme, il profite des deux semaines de récupération pour suivre le stage STCW de soins médicaux. Avec un départ prévu le 20 juillet, il ne pourra pas participer au prologue de Gijón après sa qualification de 4000 milles sur un bateau non testé qui sort de refit. Pourra-t-il prendre le départ à temps?

En plus des stages de survie et médicaux incontournables, il y aura des briefings de sécurité obligatoires à Gijón et aux Sables d’Olonne. En cas d’absence, des pénalités de temps et financières s’appliqueront.

Pour gagner du temps, le Finlandais Tapio Lehtinen “Captain Barnacle” expédie son yacht “Asteria” directement à Bilbao, en Espagne. Durant la GGR 2018, il a été assailli de berniques et fut le dernier à boucler son tour du monde après 322 jours en mer. En 2022, il a changé d’antifouling et prétend à la victoire!

Le Néo-Zélandais Graham Dalton, qui s’était retiré de la GGR, souhaite maintenant rejoindre l’événement. Sa candidature sera acceptée lorsqu’il aura effectué sa qualification de 2000 milles et satisfait à toutes les conditions de sécurité avant son arrivée à Gijon le 6 août.

Tapio Lehtinen à préféré expédier son voilier à Bilbao plutôt que traverser la Baltique, la Manche et le Golfe de Gascogne. @Tapio Lehtinen Sailing

Trois autres participants terminent leur traversée de l’Atlantique Nord avec une arrivée prévue sur les côtes françaises et britanniques dans les prochains jours.

Le Canadien Edward Walentynowicz termine sa traversée depuis la Nouvelle-Écosse, entamée le 20 juin sur son Rustler 36 “Noah’s Jest”. Il avait traversé depuis les Sables d’Olonne un an plus tôt pour terminer son chantier au Canada et est attendu de retour en Vendée dans la semaine.

Le Sud-Africain Jeremy Bagshaw termine son voyage de 6000 milles depuis l’Afrique du Sud après un court arrêt à Horta pour régler des problèmes de moteur. Il prévoit d’arriver à Falmouth cette semaine, juste à temps pour assister au test-match de rugby entre le Pays de Galles et l’Afrique du Sud !

Kirsten Neuschäfer a bien avancé dans son voyage de Cape Town vers Les Sables d’Olonne commencé mi-mai. Avec son convoyage de 7000 nm de l’Île-du-Prince-Édouard à l’Afrique du Sud après le carénage, elle aura parcouru plus de 13000 miles en solitaire sur « Minnehaha » à son arrivée au Sables, et est bien préparée pour la GGR.

Gijón se prépare à recevoir les navigateurs et leur chef d’équipe durant les festivités de la Semana Grande, qui seront tous enfin réunis pour le Prologue du 6 au 14 août autour de plusieurs briefings de sécurité, activités et leur dernière opportunité de relaxation dans la ville portuaire d’Asturies.

Le SITraN Challenge, un parcours de 280 milles, les mènera de Gijón jusqu’au port des Sables d’Olonne qui accueillera le public dans un village agrandi à 7000 m2 du 20 août au 4 septembre, date du départ des navigateurs autour du monde. Le nombre d’inscrits est maintenant de 18 sur 30 inscriptions payantes à l’origine, le même nombre que lors de la deuxième édition il y a quatre ans.

La GGR est une course d’attrition plus que de performance, un voyage vers l’arrivée qui, à bien des égards a déjà commencé, et cette année ne fait pas exception !

La ville de Gijon accueillera les participants à la GGR pour le Prologue durant les fêtes de la Semana Grande. @Victor Estevez Gomez – www.machbel.com

avatar

Title Partner

Major Partners

Premium Partners

Technical Partners

Associations