facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
flickr
Voir toutes les news

Golden Globe Race : trois chiffres au compteur

VDH a franchi la barre des 500 milles qui le séparent de l’arrivée
De nouveau des écarts significatifs
Nouvelle arrivée estimée au 28 janvier pour le premier

Jean-Luc Van Den Heede avait raison de rester serein. Sa stratégie de contournement de l’anticyclone des Açores s’est révélée payante. Il navigue aujourd’hui dans un flux dominant d’ouest à nord-ouest qui lui permet de faire route directe vers la Sables d’Olonne à bonne allure. Mark Slats est relégué à plus de 300 milles…

En voile, la route la plus courte n’est pas forcément la plus rapide. VDH vient de le rappeler brillamment cette dernière semaine en acceptant de s’éloigner de la route directe, malgré l’aiguillon d’un écart en distance au but avec Mark Slats qui fondait à vue d’œil. En persévérant, il a pu toucher le premier les flux de vents d’ouest dominants et creuser de nouveau un écart significatif sur son adversaire. A moins de 500 milles du but, il possède plus de 300 milles d’avance, un matelas particulièrement confortable. Seule une avarie majeure sur son mât pourrait priver le navigateur Sablais de la victoire.

En communion avec le public

La victoire finale de VDH est ce qui pourrait arriver de mieux à la Communauté d’Agglomération des Sables d’Olonne, particulièrement investie dans la réussite de cette édition du cinquantenaire de la Golden Globe Race. D’une part, parce que le retour de celui qui a choisi le port vendéen comme terre d’adoption sera forcément fêté comme il se doit, mais aussi parce que c’est un juste retour des choses, compte tenu de l’investissement dont le navigateur comme l’agglomération ont témoigné pour l’épreuve se déroule au mieux. L’arrivée du vainqueur pourra être suivie en direct par les spectateurs sur l’écran géant situé à côté de la scène.

A l’issue de la remontée du chenal qui promet de rentrer dans les annales, le vainqueur sera accueilli sur le ponton du Vendée Globe par sa famille et les principaux médias. Ce sera l’occasion de sabrer la traditionnelle bouteille de champagne avant de rejoindre la scène principale face au public pour 20 à 30 minutes de questions et de réactions à chaud après plus de 210 jours de mer.

Ensuite, place à la traditionnelle conférence de presse dans le chapiteau monté pour l’occasion. Pendant les questions des journalistes, le public pourra suivre en direct la conférence grâce à la retransmission sur écran géant. Pour ceux qui souffriraient d’un coup de froid ou d’une petite fringale, les bénévoles des Olonnes proposeront café ou vin chaud ainsi que des brioches vendéennes. Une manière conviviale de suivre le vainqueur de la course relater ses quelque sept mois de mer.

Mark Slats attendu vers le 30 ou 31

Entre 24 et 48 heures plus tard, le Néerlandais Mark Slats devrait en finir à son tour. Il bénéficiera du même dispositif d’accueil, en toute logique. Quand on compte plus de deux cents jours de mer dans la quille, un écart d’une ou deux journées est une paille à l’échelle d’un tour du monde. Et retrouver les deux principaux animateurs de la Golden Globe Race côte-à-côte ne devrait pas manquer de piquant. Après autant de temps passé en mer sans réels moyens de communication entre eux, ces deux-là devraient avoir des choses à se dire !

Déclaration de Yannick Moreau, Président Les Sables d’Olonne Agglomération et Maire des Sables d’Olonne :

 » A quelques heures du dénouement de la Golden Globe Race, les Sablais, les Vendéens, le public venu de tous horizons, les passionnés de voile sont dans les starting-blocks et seront faire honneur et acclamer le vainqueur de cette édition. C’est un évènement historique et un exploit inédit que nous aurons la chance de vivre lundi prochain aux Sables d’Olonne. Foule et frissons garantis. Merci la Golden Globe Race ! »

pic
pic
pic
pic