facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
flickr
Participant

Uku Randmaa (55)

Estonie

Profil

Nom Uku Randmaa

Né le 6. février 1963

Nationalité Estonien

Pays d'inscription Estonie

Uku Randmaa a commencé à naviguer à l’âge de trois ans à bord du voilier de son père. Puis, il se démarque sur les rangs de la Voile en Optimiste junior et cadet, en Laser, et en 420. Après avoir quitté les bancs de l’Université Marine Tallinn, avec sa licence de capitaine en poche, en 1984, il reprit les régates à un bon niveau. Puis, il valide sa navigation hauturière, en course au large, avec son voilier Temptation, un Hanse 430, en accomplissant un voyage en solitaire jusqu’en Islande, avant de partir naviguer autour du globe, en solitaire avec escale, entre 2011 et 2012.

« C’est une évènement rêvé, une course autour du monde pour de véritables gladiateurs. Pour moi, la meilleure chose est de participer à la course, et la pire serait de ne pas finir. Même si je ne gagnais pas la course, en terminant simplement, je réaliserai mon rêve . »

profile
boat

Le Bateau

Numéro 2

Nom One and All
Type Rustler 36 Masthead sloop
Concepteur Holman & Pye
Constructeur Rustler Yachts (UK)
LOA 35.33ft / 10.77m
LWL 26.92ft / 8.21m
Largeur 11.00ft / 3.35m
Tirant d’eau 5.50ft / 1.67m
Déplacement 16805 lbs / 7623 kgs
Voilure 693 sq. ft / 64.38sq. m

Uku Randmaa avait prévu de concourir à la GGR sur le Rustler 36, Maibi mais il a ensuite émis quelques doutes. « Il est trop luxueux avec des ponts en teck, et un lourd équipement sur le pont avant – dont je n’ai pas besoin pour la course ”

Ainsi, en décembre 2017, il a pris la décision d’acheter le Rustler 36 One and All, de Lionel Régnier, que le Français avait déjà réaménagé pour la GGR avant de se retirer de la course.

Skipper Updates

19. novembre 2018 0:00

Uku a eu des vents très légers depuis cinq jours et cela a ouvert la porte à Susie qui voguait dans des vents constants, maintenant à seulement 200 milles derrière. Elle a profité des derniers jours de navigation parfaite. Elle est à environ 1,5 jour de navigation d’Uku, la course est donc lancée pour la troisième place. Ils se parlent souvent à la radio donc UKU sait qu’elle le ratrappe. Il est à nouveau redescendu nettoyer les bernacles qu’il a éliminé à environ 85% jusqu’à ce qu’il soit sorti de l’eau chassé par un requin qui tournait autour! N’étant pas très à l’aise dans l’eau, cela a suffi à le rendre heureux des progrès accomplis et à terminer immédiatement! Il ne sait pas quand il retourna à l’eau pour finir!

14. novembre 2018 0:00

A 1500 milles du géant hollandais, UKU ouvre la marche des derniers entrants du Pacifique. Il a profité de sa nuit sous spi après une journée éprouvante passée dans l’eau à gratter les bernacles sur sa coque.
« C’était agréable de naviguer sous spi la nuit dernière.:) ».

12. novembre 2018 0:00

A un peu plus de 1300 milles de Mark Slats, Uku progresse beaucoup plus difficilement, coincé depuis cette nuit dans une bulle de hautes pressions qui va heureusement laisser place dans la journée à des vents modérés de nord-ouest. Il devrait bénéficier de bonnes conditions météorologiques ces prochains jours.
« Le vrai Océan Pacifique. Spinnaker monté mais la grand voile ne fonctionne pas »…

7. novembre 2018 0:00

« Navigation légère avec brise N. Tout va bien 🙂 ».
L’entrée dans le Pacifique se fait relativement facilement pour UKU à 1000 milles de Mark Slats, même si deux dépressions, l’une au nord et l’autre au sud de sa trajectoire devraient lever une mer désordonnée à partir de demain. Au même moment, la formation d’une bulle de hautes pressions devrait le ralentir mais elle sera heureusement rapidement remplacée par des vents portants modérés.

5. novembre 2018 0:00

“ALL OK.:)” ! UKU n’est plus qu’à 1000 milles derrière Mark. L’Estonien qui est passé lui aussi à travers du très mauvais temps dans la mer Tasmane fait son entrée dans le Pacifique ! Sa progression vers l’est s’annonce rapide les prochains jours mais une zone de hautes pressions en formation dans son sud dans 4 jours pourrait générer des vents de face…

2. novembre 2018 0:00

UKU RANDMAA est en passe de finir la traversée de la mer Tasman et plonge vers le sud-est pour tenter d’échapper à cette violente tempête qui arrive sur lui et qui devrait le frapper d’ici un peu plus d’une vingtaine d’heures… « Tout va bien. 🙂 »

1. novembre 2018 0:00

« Tout va bien. Pure Navigation.:) ». Mais une énorme tempête NO / SO avec des vents de 55/65 kds et une mer de plus de 12 m est sur le point de balayer la flotte. Uku est en train d’accélérer sa course dans une direction SE afin d’espérer que le pire passera juste au-dessus de lui lorsqu’il atteindra la Nouvelle-Zélande dans quelques jours.

30. octobre 2018 0:00

“ALL OK.:)” Certes UKU n’a pour l’instant pas à se plaindre logée entre la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande, mais les choses pourraient fortement se compliquer d’ici 2 jours. Une méchante dépression est en formation dans l’ouest de l’Australie et devrait se renforcer à mesure qu’elle passera au sud du continent, avant d’atteindre sa plus grande force ce samedi 3 novembre, en remontant sur la mer Tasmane. UKU sera donc le skipper le plus exposé, et malgré une alerte envoyée par la direction de course, il n’aura pas vraiment d’autre alternative que de subir ce très mauvais temps. Au programme, des vents de plus de 50 nœuds et une mer énorme qui ne va cesser d’enfler à mesure qu’il se rapprochera du sud de la Nouvelle-Zélande, en dessous de laquelle il va devoir passer..

29. octobre 2018 0:00

“C’ÉTAIT NICE D’ÊTRE À HOBART, MAIS NICE D’ÊTRE À LA MER AINSI :)” Après le passage rapide d’UKU RANDMAA ce week-end, qui n’a pas caché son plaisir de retrouver quelques visages familiers, sans pour autant s’attarder au delà des 90 minutes imposées par les règles de course. Quelques pousses-pieds se développent sur la coque, observés en nombre ce week-end sur, ces organismes prolifèrent visiblement facilement sur certains voiliers de la course. Un plaie pour la vitesse moyenne des concurrents impactés, encore à mi-parcours. La présence de ces parasites va rallonger considérablement le temps passé en mer, car la vitesse des bateaux pourrait être affectée de plus d’un nœud aux allures les plus rapides, sans compter que ces passagers indésirables n’ont pas fini de se développer…

26. octobre 2018 0:00

« Cap sud ouest sur le côté.:) ».
Uku est attendu d’ici quelques heures à Storrmbay, pour son arrêt obligatoire à la Porte de passage de Hobart, en Tasmanie. 3ème de la course, Il semble impatient et en pleine forme. Il a bien navigué jusque là sur ce bateau qu’il n’avait pas eu beaucoup le temps de beaucoup tester avant son départ, et qu’il a maintenant bien en main.
Déjà un très beau mi-tour du monde pour l’estonien!

24. octobre 2018 0:00

Toujours en troisième position, Uku n’est plus qu’à 230 milles de la porte de passage obligatoire. Il vient de plonger vers le sud pour profiter dès ce soir de la queue d’une dépression qui va lui permettre d’accélérer son approche du Boatshed.com Drop Point de Hobart où il est attendu ce vendredi 26 octobre à 5 h UTC. Bientôt le retour à un peu de verdure et de civilisation pour l’Estonien !
Uku s’impatiente : « Léger vent O je ne peux pas maintenir la vitesse. J’espère que demain sera mieux:) »

17. octobre 2018 0:00

« 100% navigant 24h/24 – 7 jours par semaine. Tout va bien.:) ».
A 250 milles devant Susie, Uku a été encouragé par la direction de course à partir vers le nord, car une courte mais violente tempête devrait se développer beaucoup plus dangereusement que les prévisions ne l’indiquaient jusque-là. Des vents de 55 nœuds avec des rafales à 70 sont attendus, dans une mer très confuse générée par la rotation rapide des vents…Ce méchant système actuellement en formation dans son tableau arrière, va lui aussi le rattraper, mais il devrait éviter le plus gros…

12. octobre 2018 0:00

« Tout est sous control à bord de One and All.:) ».
À près de 2400 milles derrière le premier, les déboires du second, le géant hollandais font les affaires d’UKU RANDMAA qui, à l’approche du cap Leeuwin, grignote chaque jours un peu plus de milles. Et cela devrait encore augmenter avec le renforcement dans son tableau arrière de vents porteurs qui vont lui permettre de bien glisser dans la bonne direction, plein est, sans qu’il soit pour autant inquiété par une grosse dépression en formation plus à l’ouest.

10. octobre 2018 0:00

« Navigation facile dans un léger vent NE. La vitesse est lente mais…:) », UKU est toujours en troisième position, à 600 milles de Mark Slats, malgré les calmes de la semaine dernière. En effet, si le vent portant reste léger pour l’instant, les prochains jours promettent de grands changements. Une série de dépressions est en approche par l’arrière de la flotte.
Uku #Randmaa (via satellite) « Me dirigeant vers l’E léger vent N. Mais il va y avoir du changement.:) », nous écrit-il ce matin.

8. octobre 2018 0:00

Après un bon weekend pour uku : “Bon weekend de navigation dans l’Océan Indien. Grand Voile hissée et génois”, le début de semaine s’annonce laborieux, à 550 milles du géant hollandais et affichant 0,4 nœud ! « No wind…:-(» (Pas de vent) dit son dernier message…laconique. L’Estonien n’a pourtant pas à rougir de sa trajectoire depuis le départ. Mais là, la météo ne veut pas. La voie vers la Tasmanie est truffée de bulles de hautes pressions et de vents contraires..

2. octobre 2018 0:00

UKU RANDMAA, en troisième position à 2150 milles du leader, l’Estonien apprécie le petit vent de nord-ouest d’une quinzaine de nœuds qui le pousse au portant. Mais lui aussi devrait voir se développer une grosse bulle sans vent ces deux prochains jours.
Il nous confie au téléphone : “Peu de vent, le bateau va bien. J’échange à la radio avec Mark et Susie tous les jours. Je suis encore à une vingtaine de jours de Hobart”. Ce matin il progresse à vitesse modérée au milieu de ces calmes inhabituels de l’océan Indien. Il écrit : « Pas rapide mais allant dans la bonne direction.:) », « Aujourd’hui nous avons de bonnes conditions de navigation. NO-14nds:) »

29. septembre 2018 0:00

Son avance sur UKU RANDMAA est toujours d’un peu plus de 600 milles. L’Estonien désormais troisième, s’il avance pour l’instant bien au portant va voir une bulle de hautes pressions le doubler par le sud et générer bientôt des vents de face qui ralentiront sa progression également.
« Tout va bien pour One and All. Meilleures salutations de notre part.:) »

26. septembre 2018 0:00

UKU RANDMAA, désormais troisième à 660 milles derrière Mark Slats. Le skipper estonien qui avait incurvé sa trajectoire pour porter éventuellement assistance à ses deux compagnons de route passe ce matin juste en dessous la zone de l’incident.
“Nous avons passé Amsterdam SO la moitié de l’océan indien est fait 🙂 »
Mais les deux marins sont saufs et il peut désormais poursuivre sa route, dans une bonne veine de vent de sud qui le pousse plein est à 5 nœuds de moyenne. Bientôt rattrapé par une bande de faibles pressions, il bénéficiera alors d’un bon flux de nord-ouest qui le propulsera plein est à bonne vitesse.

24. septembre 2018 0:00

Uku qui a tenté d’apporter son secours à Abhilash a fait route le plus rapidement possible vers la zone, en proposant de prêter un tangon de spi à Gregor pour renforcer son gréement de fortune. Ils ont finalement tous les deux été évacués ce matin, à un peu plus de 100 milles de la position de One and All. Uku #Randmaa (via satellite) “Désolé pour Grégor et Abhilash. J’espère que tout se terminera bien » Uku, rassuré mais encore sous le choc, poursuit sa route, ayant gagné du terrain ce weekend, et prenant donc la 3ème place du classement provisoire de la GGR. En effet, suite à l’abandon d’Abhilash et de Grégor, Uku vient se placer derrière Mark SLATS, encore 600 milles devant lui.

20. septembre 2018 0:00

Uku #Randmaa (via satellite) « Je suis si seul ici au milieu de nulle part »
Seul, au beau milieu de l’Océan Indien.. À près de 2300 milles du Cap de Bonne Espérance à l’Ouest, et 2300 milles du Cap Leeuwin à l’Est ! Toujours en 5ème position, l’isolement se fait sentir à bord de One and All.. À 300 milles derrière Grégor et Tapio, il devance aussi Susie de 700 milles ! Pas de rivalité pour s’occuper, et les communications doivent aussi être réduites aux vues des distances le séparant des autres bateaux, les vacations radio avec ses camarades de course étant moins évidentes.

19. septembre 2018 0:00

Ce weekend, Uku Randmaa a rapporté «30-50 nds. DERNIÈRE 24H. Pas de belles conditions pour naviguer ce week-end.” Et lors de son appel sécuritaire à la Direction de course, il a ajouté que son Rustler 36 One and All avait été frappé par une grosse vague qui avait fait éclater sa casquette en épais tissu et tordu l’armature en métal.
Heureusement, hier Uku bénéficiait de (via satellite) « Bonnes conditions de navigation aujourd’hui avec 15nds NO. 🙂 »; « Aujourd’hui ce sont de bonnes conditions pour réparer et se reposer. 🙂 »;
“ALL OK. 🙂 ”

14. septembre 2018 0:00

Heureusement, MARK SLATS, GREGOR MCGUCKIN, ABHILASH TOMY et UKU RANDMAA vont bénéficier de bons vents de nord qui vont virer un peu à l’ouest demain et les pousser fort dans la bonne direction.
Uku se fait plus calme et silencieux cette semaine, très pris sur le bateau, et le défi physique et psychologique se faisant sentir peu à peu…affrontant des conditions météorologiques rudes et changeantes : « Hier pas de vent pendant 12h. Aujourd’hui vent contraire.:) »; “Au milieu de nul part. Juste le même albatros autour.:) »
Mais égal à lui même son plus mince commentaire reste positif !

10. septembre 2018 0:00

Uku #Randmaa (via satellite) « Hier pas de vent pendant 7h et puis en 5 min 30noeuds 🙂 ».
Toujours dans le peloton de tête qui tente de rattrapper Mark Slats, Uku à perdu un peu de terrain face à Abhilash et Gregor, mais devance encore Susie de plus de 700 milles.
“ALL OK.:)”

6. septembre 2018 0:00

« Son altesse l’Océan Austral. Mes respects! »Un peu plus au sud, UKU RANDMAA a été ralenti, en bordure haute d’une autre zone de vents faibles qui sera bientôt comblée par un vent de sud, ce qui devrait faire encore chuter la température ! « Le vent a changé provenant du SO et il fait plus froid ici.:) ».

3. septembre 2018 0:00

UKU RANDMAA est porté par un puissant courant de près de trois nœuds et le vent souffle au trois quart arrière…des conditions idéales pour la vitesse. Uku a quasiement rattrapé Grégor !

29. août 2018 0:00

« Nous allons bien (le bateau et moi) désolé à propos de Are! Il est un bon navigateur quoiqu’il en soit ». Dans le sillage d’Are WIIG, UKU RANDMAA a volontairement incurvé sa route vers le sud pour se rapprocher de sa route après son avarie, en bon compagnon de route solidaire. Il s’est même rapproché à moins de deux milles ! Mais le marin norvégien n’a pour l’instant besoin d’aucune assistance et UKU a repris sa course ce matin, en 4ème position. Il devrait passer le Cap d’ici demain!

27. août 2018 0:00

Uku a passé un week-end pour le moins agité…et un courant pourrait bien rendre la sa progression difficile, et lever une mer dangereuse sur sa trajectoire les prochains jours…
Uku, en 5ème position, nous rapporte ce matin qu’il a déjà 35 noeuds de vent et que cela devrait forcir, One and All naviguant déjà à plus de 7 noeuds! Il nous précise que tout va bien à bord, malgré une latitude peu confortable de 37 degrés. “(via satellite) EVRYTHING IS OK,:)”

17. août 2018 0:00

Cöté Est, UKU est bien pour l’instant « Bataillant contre le vent. Mais je suis heureux.:)”. À 5.6kts à nouveau sur un bon parcours et s’éloignant progressivement de ce groupe intermédiaire, il pourrait faire encore plus de gains au cours des prochaines 24 heures, revenant encore plus fort. Quoiqu’il en soit, il écrit: « L’état du vent et de la mer est bon.Je vais bien. »

13. août 2018 0:00

Pour UKU RANDMAA qui devance toujours TAPIO LEHTINEN, la descente vers le sud devrait se poursuivre dans un vent dont l’angle sera de plus en plus favorable les prochains jours. Uku nous rapporte ce matin lors de son appel hébdomadaire de sécurité au PC course, qu’un câble électrique a pris feu, mais que tout va bien maintenant.

10. août 2018 0:00

Uku était en bonne position, 3ème/4ème au classement général la semaine dernière, mais aujourd’hui juste derrière Are Wiig et Mark Slats de retour de l’Ouest, il est désormais 5ème. UKU fait de son mieux, avec des conditions météorologiques très localisées, à la limite d’un autre petit système haute pression. Cela devrait aller avec les prévisions de vent constants pour les prochains jours. Lors de son appel téléphonique hebdomadaire, il a déclaré à la direction de course que les conditions de navigation n’étaient « pas faciles » et qu’il y avait « quelques petites choses à régler sur son bateau ».

7. août 2018 0:00

Le peloton de l’est, qui était mené encore hier par UKU RANDMAA, est emmené ce matin par TAPIO LEHTINEN, suivi d’UKU, ARE WIIG, SUSIE GOODALL, la plus à l’ouest, et IGOR ZARETSKIY, légèrement décroché. Tous sont calés dans un flux de sud-sud-est qui devrait les accompagner encore quelques jours et même permettre une incurvation progressive vers l’est. Reste qu’une bande de hautes pressions s’annonce sur leur trajectoire dans 3 jours. Il ne faudra pas mollir pour la passer sans difficulté. En maintenant son allure moyenne de 4 noeuds et son cap, Uku remontera t’il sur la 3ème marche du podium dans les prochains jours ?

3. août 2018 0:00

Uku RANDMAA, en 6ème position la semaine dernière, a franchi l’équateur le 1er aout, juste un mois après son départ. Désormais sorti du Pot au noir, il mène toujours le peloton, suivi à un peu moins de 30 milles par Susie GOODALL, Uku vient de prendre la troisième marche du podium au classement général ! Dans ces derniers messages textes et audio, Uku semble vraiment profiter de cette aventure à bord de One and All.

20. juillet 2018 0:00

Uku a glissé dans la flotte de ses derniers jours grisants, en joute avec les coureurs de tête. Dans une belle démonstration d’esprit sportif, Uku a appelé Tapio à la radio, pour le sortir de sa couchette, et lui annoncer que le vent allait soufflé à nouveau. Il est toujours le gentleman, et tout en déclarant qu’il lutte pour le vent, il semble de bonne humeur .

13. juillet 2018 0:00

(English) Uku sailed into the film drop at dawn. In his gentle manner he said the boat was performing well but that he had forgotten to buy coffee or tea. He usually has two or three coffee a day, so this is a harsh coffee detox. Uku has used a combination of celestial and positions from ships but found the radio direction finder particularly handy on the Lanzarote landfall.
He reports enjoying the company of Susie and has genuine admiration for Are’s performance.

11. juillet 2018 0:00

Uku est toujours au contact avec le peloton de tête. S’il le fait avec autant de facilité qu’il en a l’air, alors il sera prêt à prendre le relais si les leaders craquent.

6. juillet 2018 0:00

Uku Randmaa

Uku, le navigateur calme de la Baltique a fait une très bonne navigation en tête de la flotte. C’est vraiment l’un de ceux à surveiller par la suite.

5. avril 2018 0:00

Uku Randmaa prévoit de revenir aux Sables d’Olonne le 9 avril pour une semaine d’essais avec son Rustler 36 One and All et pour vérifier les travaux effectués en son absence pour installer une cloison étanche. Il a également de nouvelles voiles à tester et un nouveau radeau à installer. « J’ai été très occupé à valider mes licences radio et mes examens médicaux. Je n’avais pas réalisé à quel point la paperasserie était compliquée avant de naviguer autour du monde! J’espère passer encore une semaine sur le bateau en mai pour faire d’autres essais avant de revenir aux Sables d’Olonne en juin pour faire route vers le Royaume -Uni pour la “Suhaili 50th Falmouth Parade of Sail”. »

Photos & Vidéos Skipper

pic
pic
pic
pic
pic