facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
flickr
Participant

Uku Randmaa (56)

Estonie

Profil

Nom Uku Randmaa

Né le 6. février 1963

Nationalité Estonien

Pays d'inscription Estonie

Uku Randmaa a commencé à naviguer à l’âge de trois ans à bord du voilier de son père. Puis, il se démarque sur les rangs de la Voile en Optimiste junior et cadet, en Laser, et en 420. Après avoir quitté les bancs de l’Université Marine Tallinn, avec sa licence de capitaine en poche, en 1984, il reprit les régates à un bon niveau. Puis, il valide sa navigation hauturière, en course au large, avec son voilier Temptation, un Hanse 430, en accomplissant un voyage en solitaire jusqu’en Islande, avant de partir naviguer autour du globe, en solitaire avec escale, entre 2011 et 2012.

« C’est une évènement rêvé, une course autour du monde pour de véritables gladiateurs. Pour moi, la meilleure chose est de participer à la course, et la pire serait de ne pas finir. Même si je ne gagnais pas la course, en terminant simplement, je réaliserai mon rêve . »

profile
boat

Le Bateau

Numéro 2

Nom One and All
Type Rustler 36 Masthead sloop
Concepteur Holman & Pye
Constructeur Rustler Yachts (UK)
LOA 35.33ft / 10.77m
LWL 26.92ft / 8.21m
Largeur 11.00ft / 3.35m
Tirant d’eau 5.50ft / 1.67m
Déplacement 16805 lbs / 7623 kgs
Voilure 693 sq. ft / 64.38sq. m

Uku Randmaa avait prévu de concourir à la GGR sur le Rustler 36, Maibi mais il a ensuite émis quelques doutes. « Il est trop luxueux avec des ponts en teck, et un lourd équipement sur le pont avant – dont je n’ai pas besoin pour la course ”

Ainsi, en décembre 2017, il a pris la décision d’acheter le Rustler 36 One and All, de Lionel Régnier, que le Français avait déjà réaménagé pour la GGR avant de se retirer de la course.

Skipper Updates

13. mars 2019 0:00

UKU RANDMAA est en train de nettoyer son bateau et se prépare à rentrer chez lui. Il avait 120 kg d’ordures à bord et suit un régime spécial à base de produits de la mer. Il mange toute la nourriture qu’il voit !!!!! Ses jambes sont en train de se réhabituer lentement aux déplacements terrestres, mais il a été assez affecté à ce niveau là et se sent plus instable que ne l’avaient été JL VDH et MARK! et ses deux garçons savent maintenant que papa est de retour et qui il est.

10. mars 2019 0:00

Uku est arrivé après 251 jours et 23 heures.

9. mars 2019 0:00

UKU tente maintenant de ralentir pour arriver à pile à l’heure prévu pour le passage de ligne 10h00 heure locale dimanche. La prévision a encore changé, donc c’est un peu frustrant avec les vents forts qui le poursuivent. Les prévisions pour les Sables d’Olonne à l’arrivée sont de 25 nœuds et une mer pouvant monter une houle jusqu’à 3 m, UKU naviguera donc dans le célèbre chenal avant d’affaler les voiles. Il se rendra ensuite à la Marina pour un grand accueil puis, après une rapide l’ouverture de son Champagne MUMM et des câlins de sa famille, il montera sur la scène pour se présenter à la foule. J’espère vous voir tous là et sur le LIVE GGR!

8. mars 2019 0:00

UKU RANDMA est à 190 milles de l’arrivée et s’il maintient ses 5 nds, il pourrait franchir la ligne d’arrivée entre 22h et minuit le samedi accompagné par des vents violents dépassant les 30 noeuds. Dimanche matin, le vent tombe un peu alors qu’il pourrait y avoir une houle résiduelle de 2 à 3 mètres. Le vent permettra à UKU de naviguer directement jusque dans le célèbre chenal des Sables, de sorte qu’un ETA pour dimanche est très probable. Son tracker sera paramétré à 1 heure d’intervalle pour les 12 dernières heures. Une PIZZA et l’accueil de sa famille l’attendent! Pour le moment, la direction du vent est favorable, donc ça devrait être des conditions de navigation agréables de naviguer pour ces deux derniers jours!

7. mars 2019 0:00

(English) Uku passed through the storm last night OK and is now on the final run toward food. We are still expecting him across the finish line at 0900UTC Sunday arrival ( 1000hrs local) and all looks good for a big turnout to meet him! He will be dreaming about PIZZA for sure and is due to call into GGR control one last time tomorrow morning..so watch for the SOUNDCLOUD!

6. mars 2019 0:00

UKU RANDMAA est au milieu d’une tempête de 45/50 nds NNO avec 8 m de houle. Il s’est dirigé vers le nord, et bien que cela ne devrait durer que 8 heures environ avant de commencer à faiblir, la mer formée semble exceptionnellement grosse, ce qui sera un défi. Il ne fait que 3,5 nœuds, donc il est probablement sous le vent, sans voilure. Ce sera sa dernière tempête du voyage et son heure d’arrivée est maintenant compliquée à prévoir avec des vents légers annoncés à l’arrivée alors? ce pourrait bien être dimanche matin mais ça pourrait aussi être tard samedi… la vie d’un marin n’est jamais simple!

5. mars 2019 0:00

UKU RANDMAA a connu une série de vents inattendue qui ont forci au cours de la nuit, beaucoup plus que prévu, atteignant environ 40 à 45 nœuds et gonflant une mer de 5 m. Ca commence à faiblir un peu maintenant, mais la Direction de course a émis une nouvelle alerte météo pour lui demain alors qu’un nouveau front approche NNO avec des rafales de 45 à 50nds pendant plusieurs heures avant de tourner Nord-Ouest puis l’Ouest. Il devrait passer au nord du pire des vents annoncés dans les 18 prochaines heures, mais c’est encore trop difficile à dire à ce stade. Il navigue toujours rapidement sur le parcours avec seulement 520 milles jusqu’à l’arrivée aux Sables, mais un vent léger est prévu pour jeudi. L’ETA est maintenant prévue pour 16 h le samedi 9 mars.

4. mars 2019 0:00

La chance d’UKU se maintient et lui assure une navigation rapide. Il ne lui reste que 630 milles à parcourir et progresse à 5,7 nœuds aujourd’hui. Il bénéficie de forts vents de 35/40 nds qui vont le pousser toute la journée demain, puis un petit ralentissement d’une journée avec des vents qui vont faiblir à 20 nds puis une autre journée rapide avec 30-35 nds. Cette fin de course s’annonce dans de bonnes conditions de navigation jusqu’aux Sables d’Olonne pour une arrivée le samedi après-midi. Il lui reste de la nourriture pour chaque jours, raconte-t-il lors de l’appel GGR SOUNDCLOUD… mais cela peut vouloir dire seulement un peu chaque jour !. Nous prendrons sa commande vendredi matin car nous lui avons demandé de rappeler la Direction de course le jour avant son arrivée. Ce sera un homme affamé que nous allons tous accueillir. En espérant vous voir tous là-bas.

1. mars 2019 0:00

UKU RANDMAA pourrait arriver aux Sables d’Olonne la 9 mars. Il reste encore huit jours d’ici là, et deux éléments pèsent encore dans les prévisions et pourraient avoir un impact, mais il est plutôt bien placé pour un retour rapide chez lui!. Sa progression sera lente pendant les prochaines 24 prochaines heures avec cette zone de vent faible. Il navigue actuellement à 4,5 nœuds, mais en étant poussé plus à l’Est. Après cela, il devrait passer à côté d’une petite tempête, puis de bonnes conditions de navigation s’annoncent sur presque tout le parcours, alors gardez votre week-end libre! Nous mettrons régulièrement à jour son ETA.

28. février 2019 0:00

UKU RANDMAA est actuellement dans une position idéale pour engager un passage rapide vers l’arrivée. Il pourrait arriver le week-end du 9/10 mars !! Il se trouve à l’est des Açores, ce qui n’est généralement pas le lieu idéal, mais les conditions météo le guident vers ce cap et la direction du vent est favorable depuis plusieurs jours et cela devrait se poursuivre. Il tiendra une vitesse moyenne pour quelques jours et navigue actuellement à 5,7 noeuds. Ensuite, ça devrait commencer à souffler avec des vents forts, passant à côté une fois encore d’une petite tempête avant une autre zone de calme, puis il devrait bénéficier de vents solides en se dirigeant vers le Golf Gascogne. Une tempête est annoncée pour son arrivée, donc des défis l’attendent, mais une chose est sûre, il sera poussé chaque jour directement vers les Sables et il est pressé! Plus que 1150 milles à parcourir.

26. février 2019 0:00

UKU a un peu ralenti après quelques jours de course rapides. Aujourd’hui, il avance à 5,6 nœuds, à seulement 1375 milles de l’arrivée, presqu’à la maison. De manière générale, au cours des deux prochains jours, il devrait avoisiner les cinq noeuds avec une brise en arrière du mât, avant de ralentir un peu le troisième jour lorsque les choses deviendront un peu instables. Il sera à l’écart des Açores à d’ici-là et entrera dans ce qui est effectivement le dernier système météorologique avant d’entamer le Golfe de Gascogne et ses conditions imprévisibles, avec son lot de tempêtes, de vents calmes ou favorables. Il est encore impossible de donner un ETA précis avant cette date, mais ça semble s’orienter encore vers une arrivée autour des 11 et 12 mars. Tout va bien à bord et tous les systèmes fonctionnent, même le combustible de la gazinière, car il n’y a pas grand chose à cuisiner sans poisson à bord. L’impatiente est en train de grandir avec les amis et la famille, c’est certain.

22. février 2019 0:00

UKU pourra se réjouir des vents qui s’annoncent bien pour la semaine prochaine pour une remontée rapide en direction du Golf de GASCOGNE. Aujourd’hui, il navigue à 5,7 nds, mais dans quelques heures, il va ralentir dans une zone de calme avant de recommencer à naviguer dans des vents d’ouest sous les systèmes dépressionnaires et les tempêtes situés dans au nord. Cela va le rapprocher de la côte, laissant les Açores loin derrière et dans deux jours, il aura des vents très forts qui le pousseront vers l’arrivée. N’ayant que juste assez de nourriture pour 20 jours, il doit arriver avant le 12 et aujourd’hui, si les prévisions se maintiennent, le tracker montre qu’il pourrait arriver le 11 ou le 12! Cela a été un véritable soulagement d’entendre qu’il lui reste un peu de nourriture et l’autre surprise est qu’il s’est tenu à ces rations strictes depuis Hobart. Pas besoin d’imaginer ce que UKU attend avec impatience lorsqu’il arrivera! Famille oui mais nourriture certainement. Il lui reste 1800 milles à parcourir!

18. février 2019 0:00

UKU RANDMAA commence à manquer de vent et demain sera quasi à l’arrêt alors qu’une zone calme le survole par le nord. Ce système est poussé par la grosse tempête qui sévit dans l’Atlantique Nord. Elle apportera de bons vents d’ouest et sud-ouest qui souffleront pendant plusieurs jours. UKU se dirigera donc vers l’est et passera à côté des vents forts. Il lui reste 2116 milles jusqu’à l’arrivée. Ce passage rapide pourrait durer quatre jours, mais cela pourrait ensuite ralentir à nouveau. Son bateau est en bon état, et il a attrapé son quatrième poisson juste à temps, alors pour le moment il mange bien, tout en économisant sa nourriture pour son arrivée retardée. Il est encore trop tôt pour être précis sur son heure d’arrivée, alors disons pour le moment autour du 12 mars, et attendons de voir ce qu’il se passera.

15. février 2019 0:00

UKU navigue aujourd’hui à une vitesse de 6.1 noeuds dans un état d’esprit qui ne mesure sans doute pas toute la réalité de la course. Pas la course jusqu’à la ligne d’arrivée mais plutôt celle pour filer vers le Nord et rattraper les vents du Sud-Ouest qui pourraient le pousser très vite vers l’arrivée et vers la maison. Un gros système dépressionnaire plus au Nord de sa route provoque des vents du Sud-Ouest dans sa direction, donc la prévision d’une grande zone sans vent est peu probable et son ralentissement ne devrait pas durer très longtemps. La dépression va grossir et se transformer en très grosse tempête avec une prévision de vents soutenus à 74 noeuds avec des pics de 90 noeuds ! voir plus. Ils ne souffleront en aucun cas sur lui mais des vents forts du Sud-Ouest vont certainement se lever et lui permettront à l’évidence de se détacher d’ISTVAN qui le suit à 600 milles derrière.

14. février 2019 0:00

UKU RANDMAA mange plein de poisson et avance Nord-Nord Ouest à 5.3 noeuds porté par des alizés humides et chaotiques. Son prochain défi à relever sera dans 4 jours. Un vrai challenge ! Il y a une grosse dépression qui se forme dans l’Atlantique Nord et qui – si les prévisions météo sont exactes- lui amènerait des vents forts du Sud-Ouest qui devraient le propulser dans la bonne direction. Seul ombre au tableau, une bande sans vent qu’il devra traverser avant. Il doit se battre pour traverser la zone de calmes (et pouvoir y arriver juste à temps) et s’en échapper avant qu’elle ne s’étale et ne le prenne au piège. La différence serait de taille s’il y arrive, il serait ainsi hors d’atteinte d’ISTVAN KOPAR mais s’il n’y arrive pas, son rang dans la course pourrait vraiment changer ! S’il y arrive, il a bon espoir que la dépression amène des vents très forts qui le pousseront bien en avant.

12. février 2019 0:00

UKU et ISTVAN ont eu tous les deux des journées mouvementées, se dirigeant au Nord tant bien que mal malgré des vents de Nord-Est. La coupure au doigt de UKU est en voie de guérison et il reprend du poids doucement avec le dernier marlin pêché hier en fin de journée et qui s’ajoute à ceux qu’il a attrapés. Cela signifie qu’il n’a pas été obligé d’utiliser son stock de nourriture lyophilisée pendant presque 5 jours, autant de gagné car, par rapport à son ETA du 11 mars, il avait estimé être à court de nourriture pendant une semaine au moins avant son arrivée. Sa réparation de hauban arrière tient et tout fonctionne à bord. Son régulateur d’allure marche bien depuis le début ! tous les jours et toute la journée. Ses voiles sont en bon état et son signal radio excellent. La seule ombre au tableau est qu’il va encore devoir attendre quelques semaines avant de retrouver sa famille et ses petits jumeaux ! Mais c’est la vie de marin et nous savons que UKU est très heureux de penser aux Sables d’Olonne pas loin à 2600 milles.

8. février 2019 0:00

UKU RANDMAA a eu un problème avec son gréement tard hier soir. Il navigue à 4,7 nds vers le nord avec 20-25 nds d’Alizés pas très solides et bien en avant du mât, rebondissant dans tous les sens et claquant parfois dans les vagues. Cela met toujours en tension le mât et le gréement. Il est arrivé quelque chose à l’une de ses voiles et il a dû immédiatement cesser de naviguer pour affaler toutes les voiles et réduire la pression pendant qu’il travaillait à la réparer. C’est tout ce que nous savons d’un opérateur radio, MARTIN, au Portugal. Nous ne savons pas s’il a pu réparer complètement ou temporairement, mais il a repris la route après quelques heures, donc tout semble aller pour le moment. Les Alizés sont stables et ne devraient pas bouger jusqu’à la semaine prochaine il devrait donc bien progresser, aux milieux des embruns.

6. février 2019 0:00

UKU RANDMAA n’aura PAS de gâteau d’anniversaire aujourd’hui mais je suis sûr qu’il en rêvera, ainsi que de sa jeune famille! Ils pensent à lui en ce jour spécial. Il y a un an à peine, UKU avait finalement décidé de poursuivre son engagement pour la GGR, bienqu’il se sentait triste et obligé de rester avec sa femme et ses jumeaux tout juste nés, mais la famille savait qu’il devait le faire et qu’il en était capable. Ils lui ont dit d’y aller. Ce sera une grande fête à son retour et les garçons seront très fiers de leur père! Il est souriant aujourd’hui et navigue vite dans les Alizés. Pour l’instant, cela signifie qu’il va pouvoir bien naviguer de manière générale, mais la question est de savoir jusqu’à quelle hauteur pourrait il remonter au vent.. Relâchez un peu les voiles et profitez de la navigation et vous ne serez peut-être pas assez bien positionnés à l’approche des Açores d’ici deux semaines. Maintenez un cap serré au vent et la navigation sera difficile et humide, pouvant “tirer” sur le bateau. Trouver l’équilibre est important et délicat!

5. février 2019 0:00

UKU RANDMAA a franchi l’équateur et sa vitesse a augmenté de façon constante au fur et à mesure qu’il monte dans la zone des Alizées Nord-Est. Bonnes conditions de navigation prévues pour les deux prochaines semaines! Il vogue à 4,8 nds ce matin et se situe à 3107 milles de l’arrivée et le tracker suggére une arrivée pour le 8 mars. Ma meilleure ETA pour UKU en fonction de l’emplacement et de la force de l’anticyclone des Açores se rapproche plus du 12 MARS. Pas vraiment un problème, car il sera si heureux de rentrer chez lui et de voir sa femme et ses deux petits garçons mais ??? Il a confirmé qu’avec une arrivée prévue le 5 mars, il ne disposait plus que d’un repas lyophilisé et d’un sachet de soupe par jour… Il n’aura plus rien à manger sur le bateau. La dernière semaine pourrait être très intéressante! D’autant plus que le fait qu’il ait peu de rations depuis plusieurs mois maintenant, à du lui faire perdre du poids et aussi la force de continuer à barrer le bateau peut-être? Pas dangereux, mais lorsque vous êtes dans une course, vous devez travailler activement.

4. février 2019 0:00

UKU reste coincé dans le pot au noir ce qui s’avère très frustrant. Il est à seulement 9 milles de l’équateur et navigue à 3 nœuds donc dans quelques heures il sera du même côté que sa famille !!! Nous savons qu’ils lui manquent donc il va être content !! Nous savons aussi qu’il manque de nourriture et qu’il a donc le double intérêt de naviguer NORD jusqu’Aux SABLES le plus rapidement possible. D’une part avant que la nourriture ne soit épuisée, mais d’autre part et plus important encore, avant qu’ISTVAN son poursuivant officiel ne le rattrappe pour le podium. Il n’a que 500 milles de retard et, comme pour MARK et JL VDH, il existe des opportunités et des défis pour les deux skippers. !! Qui aurait pu penser, en août dernier, lorsque la flotte se dirigeait vers le sud, en direction de l’Atlantique, qu’ISTVAN, qui était alors le dernier, pourrait espérer rêver d’une troisième place à la GGR! Chaque aventure a un résultat inconnu et c’est tellement vrai en ce moment. UKU tourne en rond alors que PUFFIN charge à 6 nœuds tout droit sur ONE et ALL! Pourra t-il rattraper UKU?

26. janvier 2019 0:00

UKU RANDMAA continue de profiter des Alizées en progressant bien vers le nord, mais il est sur le point de heurter un mur sans vent le 29, alors que le pot au noir fera son effet et ne produisant aucun vent local ni de tempête pendant un certain temps. Contrairement à Mark et JL VDH, il fait face à une zone de près de 300 milles de large, ce sera donc une lutte pour arriver à l’équateur à moins que quelque chose ne change.

24. janvier 2019 0:00

UKU tire le meilleur parti des Alizées, mais dans environ quatre jours, le pot au noir viendra à sa rencontre par le sud, beaucoup plus bas que pour JL VDH et MARK. Peut-être que cela va le ralentir et permettre à Istvan de gagner à nouveau du terrain. La vie d’un marin n’est jamais simple!

23. janvier 2019 0:00

UKU RANDMA poursuit sa route vers le nord dans de belles conditions de vent pour le moment, même ISTVAN KOPAR profite d’une bonne brise qui tournera bientôt vers le nord donc beaucoup de journées à naviguer en vents contraires, voici tout ce à quoi il peut s’attendre.

22. janvier 2019 0:00

UKU RANDMAA va profiter de la prochaine semaine de navigation porté par les Alizées en rêvant de la maison, de la famille et de la nourriture, ainsi que de la bataille épique qui se déroule en tête. Pour tout marin, la navigation dans les alizés est la meilleure chose qu’il soit, encore plus pour un marin qui a tant voyagé et qui a tant expérimenté. Il doit être très heureux en ce moment.

21. janvier 2019 0:00

UKU RANDMAA est enfin à la limite des Alizées Est modérés qui lui permettent de faire bonne route vers le nord et à l’écart d’ISTVAN qui avait réduit la distance la semaine dernière. Au cours de la semaine prochaine, la force du vent diminuera un peu, mais la direction est et sud-est se maintiendra jusqu’à l’équateur et il poursuivra sa course. Ce fut une période difficile pour lui, en attente depuis trop longtemps. Maintenant, il peut à nouveau rêver de chez lui.

18. janvier 2019 0:00

UKU RANDMA est vraiment en difficulté et très frustré par les légers vents contraires et le manque de progrès enregistrés au cours de la semaine écoulée, ce qui a permis à ISTVAN de rattraper son retard. Il travaille dur pour saisir toutes les occasions de naviguer vers le nord, mais préférerait sûrement être de retour dans l’océan austral où le vent était au moins constant! Il veut rentrer chez lui pour voir sa famille, mais aussi parce qu’il ne dispose que des réserves de nourriture lui permettant de se rendre jusqu’à la ligne d’arrivée d’ici la fin du mois de février! Donc sa course est très réelle.

15. janvier 2019 0:00

ISTVAN KOPAR a dû s’arrêter hier pendant une demi-journée pour réparer les fils de liaison de son régulateur d’allure à sa barre de direction principal. Il progresse maintenant à nouveau sur la bonne voie en direction du nord-est, maintenant une vitesse moyenne d’environ 5,5 nœuds et continuant de gagner sur UKU RANDMAA qui est coincé dans un trou sans vent. Cette tendance pourrait se poursuivre quelques jours de plus et l’écart qui les sépare (qui était de 1 200 milles il y a quelques jours à peine) pourrait se réduire à environ 700 milles. Cela rend les choses très intéressantes pour ces deux-là, car tout est possible jusqu’à présent et les Latitudes délivrent de grandes opportunités de chance ou de malchance selon l’endroit où vous vous trouvez! UKU navigue aussi fort qu’il le peut, en réglant les spinnakers afin de tirer le meilleur parti des conditions légères.

13. janvier 2019 0:00

UKU est assise dans un trou NO WIND faisant parfois moins de 1kt, se sentant comme entraînée vers le sud par les mauvais courants. Sa chance ne va pas changer rapidement, car il se trouve dans une zone de vents faibles et variables qui pourraient devenir normaux au cours des cinq prochains jours, ce qui ralentit considérablement sa progression. Les alizés attendus ont disparu pour le moment. Même si ISTVAN va également avoir du mal à gagner le Nord, il fera peut-être mieux que UKU, qui a actuellement 1050 milles d’avance. ISTVAN peut-il rattraper son retard? Il gagnera peut-être un peu au cours des prochains jours, mais tout dépendra de la météo. Il reste encore un long chemin à parcourir avant l’arrivée des Sables d’Olonne.

9. janvier 2019 0:00

UKU Randmaa est poussé très au nord, sur la bonne voie par la tempête qui se déplace dans son sud. Il se trouve dans une vaste zone de temps instable avec des vents légers et changeants qui le maintiendront au travail en permanence pour atteindre les Alizés du Sud-Est qui semblent perdre de la force également. Il rapporte que tout va bien à bord.

8. janvier 2019 0:00

UKU RANDMAA attire certes les tempêtes, mais cette fois, cela pourrait aider un peu comme une forte tempête devrait passer au sud de lui au cours des prochaines 24 heures et offrir une bonne brise pour se diriger à nouveau vers le nord après une journée de vents contraires. Tout va bien à bord et hier, lors de l’appel téléphonique hebdomadaire d’hier, il décrit comment sa dernière tempête avait été assez violente: naviguer sans voiles et tracter des chaînes avec des vents de 60 kt et de grandes mers confuses. Il sait maintenant qu’il a encore beaucoup de chemin à parcourir et que cette aventure est loin d’être terminée et que tout peut arriver. Jusqu’ici tout va bien et il a l’air heureux!

6. janvier 2019 0:00

Uku dérive également dans un trou qui fait 1Kt et ne soufflera pas du vent pendant 24 heures. Eux aussi feront face à des vents contraires. Son ascension vers le Nord ne sera pas facile, mais ceux qui l’ont précédé ont été confrontés aux mêmes défis. Tout va bien à bord.

4. janvier 2019 0:00

UKU est en train de se calmer après une tempête dans son buisson, qui continue de devenir un monstre à mesure qu’il s’éloigne. Sa rapide poussée vers le Nord-Est lui a valu de rester dans la tempête pendant environ 9 heures seulement, sans dommages signalés, mais une bonne histoire à raconter plus tard. Même aujourd’hui, alors qu’il navigue à seulement 3,7 nœuds par vents de 15kt, la mer se situe toujours aux environs de 6 m et décroît lentement. Ce n’est que depuis quelques heures qu’il peut se détendre, car une grosse mer après la tempête peut être assez difficile. Les vents sont tous favorables pour les deux prochains jours, mais il peut être calé par des températures plus chaudes et éventuellement par une mer douce. Il a encore quelques balanes non nettoyées depuis Hobart alors va-t-il essayer à nouveau? Une chose est sûre, il se détend aujourd’hui après toute l’énergie émotionnelle investie lors de cette dernière tempête.

3. janvier 2019 0:00

Uku Randmaa n’a pas été en mesure de courir depuis la tempête qui l’envahit maintenant. Il se déplace rapidement, ce qui créera des difficultés pendant environ 12 heures, avec des vents du nord soufflant initialement à 60 noeuds et des mers de 7 mètres se déplaçant rapidement vers l’ouest puis le sud-ouest environ six heures plus tard. Cela pourrait créer des mers croisées. Une fois que la tempête est passée et que le vent tombe soudainement, il faut relever le défi des grandes mers instables. UKU s’est bien préparé et le bateau est en bon état, tous les systèmes étant opérationnels depuis la tempête. Il a toutes les dernières prévisions alors sait à quoi s’attendre. Une chose est sûre, il sera heureux une fois terminé et pourra à nouveau se diriger vers le nord, dans le rêve de l’alizé. Il en sera de même pour la famille GGR. Bonne chance UKU!

31. décembre 2018 0:00

UKU RANDMA ne va nulle part depuis près de deux jours alors qu’il était confronté pour la première fois à la perspective d’une tempête violente sur le point de se former avant sa trajectoire. Il doit faire demi-tour et se diriger vers le sud pour l’éviter. En quelques heures, les prévisions ont changé, puis de nouveau avec des contrats de modèles informatiques. 24 heures plus tard, la tempête est arrivée, mais heureusement, il a raté le pire de la tempête avec des vents de 45kt et une mer de 5 à 6 mètres pendant seulement 8 heures avant de pouvoir se diriger à nouveau vers le nord.

28. décembre 2018 0:00

UKU RANDMA a des conditions météorologiques trop difficiles à prévoir avec une grande instabilité générale. Il navigue et change de cap avec son système de pilotage automatique Hydrovane afin d’obtenir le meilleur tracé glissant au nord très lentement à 3,8 nœuds, mais le passage à basse pression est enfin sur le point de produire des vents du sud. Tout va bien à bord.

27. décembre 2018 0:00

UKU RANDMAA fait ce que font les marins. Naviguer sur leur bateau dans des conditions de navigation variables et difficiles pour les prochains jours. Aucune tempête, mais de nombreux changements de direction et de force du vent sont prévues, sans autre changement constant. Il s’agit d’un système météorologique instable, mais chaque jour, il progressera lentement vers le nord et c’est l’objectif principal. Il est troisième au classement et un podium dans la GGR 2018 relève d’un incroyable effort, il continuera donc à naviguer de manière sécuritaire, à coup sûr.

26. décembre 2018 0:00

UKU RANDMA apprécie pour le moment les conditions de navigation “champagne”, poussé par des vents modérés sur une mer calme, mais il navigue droit sur le centre d’un petit anticyclone qui le mettra à l’arrêt et lui imposera à nouveau des vents contraires modérés. Il a eu une hotte mélangée de direction de vent et de mer agitées depuis le passage du Cap Horn, mais il fait au mieux et comme il fait de plus en plus chaud chaque jours, il aime ça. Il a encore 6000 milles à parcourir, mais pour lui, il se sent proche, comme il doit aussi rêver de tous les aliments qu’il n’a pas actuellement!

24. décembre 2018 0:00

UKU RANDMAA a heurté le mur de forts vents contraires hier pendant 24 heures, mais il est de nouveau sur le droit chemin par de bons vents nord-ouest et une mer de 3 mètres. Le cadeau de Noël sera une mer calme et douce mais bien que ce soit une journée agréable pour fêter cela, ce sera une navigation lente et qu’il ne va pas aimer !!. mais les jours suivants seront rapides. Nous ne sommes pas sûrs de ce qu’il va manger pour Noël, car il a juste assez de nourriture prévue jusqu’à l’arrivée. Avec le bateau, tout va bien et sa radio fonctionne bien afin que tout le monde à la maison puisse entendre ses messages et savoir qu’il va bien !!.

21. décembre 2018 0:00

UKU RANDMAA est presque encalminé après un rapide tour du cap. Il prévoit de quitter les Falklands à bâbord et de s’écarter vers le large pour peut-être éviter le pire des vents contraires traditionnels que Mark rencontrent actuellement. En cette période de l’année, il n’y a pas de temps stable en prévision, ni pour les deux prochaines semaines de son parcours. Il n’y a donc pas de bonne ou de mauvaise façon de se rendre au nord. Une chose est sûre, c’est qu’il profite pleinement de l’opportunité d’avoir peu de vent et une mer assez calme après des mois passés dans le véritable océan Austral. Il navigue juste à 2.9 noeuds pour le moment.

20. décembre 2018 0:00

UKU RANDMAA profite d’une mer de 3 mètres et de vents légers. ne fait que 3 nœuds aujourd’hui mais est tellement détendu pour sortir de l’océan Austral. Je suis sûr qu’il a maintenant de bonnes nuits de sommeil et pense à la famille et à Noël!

19. décembre 2018 0:00

UKU RANDMAA À FRANCHI LE CAP HORN aujourd’hui, peu avant 4h00 UTC dans des conditions clémentes, un moment d’émotion certain. !! Il va maintenant pouvoir profiter d’une mer de 2 à 3 mètres et d’une bonne brise pour naviguer pendant quelques jours, sachant que prendre la direction du nord, et se rapprocher chaque jours un peu plus de la maison et de sa famille, constitue un tout nouveau monde. C’est toujours un très long chemin mais on se sent toujours très proche!.. BRAVO UKU !!… pour l’instant tout semble aller bien à bord sans problème majeur.

18. décembre 2018 0:00

Uku Randmaa se situe à environ 125 miles du cap HORN avec un ETA prévu pour 03h00 UTC le 19 décembre. Il navigue dans des vents de 30 à 40kt et sur une houle de 5 mètres, qui commencent maintenant à diminuer lentement. Tout semble bien se passer à bord pour l’instant. BONNE CHANCE UKU !!

17. décembre 2018 0:00

UKU RANDMAA est maintenant sur la bonne voie pour le CAP HORN, porté par de grands vents. On prévoit donc un passage en douceur dans des vents modérés et pas de tempêtes. Il en sera heureux car c’est son inquiétude depuis le début. Ce sera encore un long chemin à parcourir, mais c’est la route retour pour la GGR. Tout va bien avec le bateau et ses réserves d’eau sont pleines mais peut-être juste assez de nourriture pour tenir jusqu’à la fin! Il devrait passer le Cap et le célébrer tard le 19 ou tôt le 20 décembre.

14. décembre 2018 0:00

ISTVAN KOPAR a réussi à dépasser le pire de la tempête qui s’abat actuellement au dessus de sa position et les vents devraient souffler à environ 45/55 nœuds avec une mer de 6 m. Les vents les plus violents ne devraient durer que trois à six heures. Heureusement, la trajectoire de la tempête est restée telle qu’annoncée et perd de son intensité. Au cours des prochaines 24 heures, elle se transformera tout simplement en flux d’air turbulents typiques de l’océan Austral et se dirigera directement vers UKU RANDMA, qui subira son influence vers 2h UTC le 15. Il peut s’attendre à ces mêmes vents du nord-est soufflant de 40 à 50 nds pendant environ 36 heures avant qu’ils passent sud-ouest, avec une mer de 6 m. Cela le poussera rapidement vers CAP HORN. Une fois que ce système se sera dissipé, UKU aura la route dégagée avec ce qui semble être prévu comme du beau temps pour l’instant, pour son passage.

12. décembre 2018 0:00

UKU RANDMAA poursuit sa propre course jusqu’au Cap Horn alors que la météo n’annonce aucune tempête. La porte est grande ouverte pour l’instant avec des conditions typiques de l’océan Austral. Le 19 décembre devrait être le moment clef pour lui. Il pense tous les jours à ses amis qui se sont retirés de la course et est heureux de naviguer à la troisième place provisoire.

10. décembre 2018 0:00

UKU RANDMA prévoit d’être au cap horn le 17 décembre et le temps de la semaine prochaine ne suggère aucune de violentes tempêtes pour lui.il est encore en réflexion de susie est la perte et comment c’est arrivé.il pense aussi que des abhilash, gregor, et loïc, alors il est clair qu’il sera heureux de faire ça pour l’atlantique et le nord dès que possible.il se sent mal à l’aise mais heureux.c’est le sud profond et la position plus bas.les émotions que jouer 24 heures par jour sur les entrants sont parfois oublié de nous qui suivent le traqueur.il peut être intense, pour sûr.

6. décembre 2018 0:00

UKU RANDMAA est toujours sous de forts vents nord-ouest et cela encore pendant les 12 prochaines heures, derniers restes de la tempête. Le vent et la mer vont se calmer avec en prévision au moins six jours à suivre de navigation typique de l’océan Austral, mais sans tempête en vue. Il devrait bien progresser vers le Cap Horn porté par de longs rouleaux de 4 à 5 mètres et de bons vents variant de 25 à 35 nœuds.

3. décembre 2018 0:00

UKU RANDMAA maintient Susie à distance et a été en mesure de collecter 25 litres d’eau de pluie ces derniers jours. Une tempête se dirige vers Susie et UKU, attendue d’ici deux jours et cela pourrait changer le sort de l’un ou l’autre, car le temps prévu est très instable et pourrait générer des vitesses et directions de vent différentes, à seulement 100 milles d’écart. Ils risquent tous les deux de se diriger un peu vers le nord pour éviter le pire, avec des vents atteignant les 55 nds dans certaines zones.

26. novembre 2018 0:00

Comme attendus les vents ont rendu la progression de UKU difficile, il a ralenti et Susie a rattrapé un peu son retard, puis Susie a ralenti à son tour et UKU s’éloigne de nouveau. Tout va bien à bord, en fait, cela semble agréable, mais ce jeu du chat et de la souris va continuer pendant encore un certain temps. C’est une course et tous deux sont concentrés sur leur progression et le maintien de leur avance. Pour l’instant, ils ne sont pas assez proches pour être immergés dans le même système météorologique … il y a une différence. Si Susie se rapproche alors ce sera une vraie course entre les deux bateaux car ils profiteront des mêmes vents… À suivre, la course continue…

21. novembre 2018 0:00

UKU, après avoir perdu du terrain au profit de Susie, semble devoir continuer à naviguer dans des vents légers qui le ralentiront. Mais il y a des bernacles qui pourraient le forcer à se remettre à l’eau pour éliminer les 15% restants de ces crustacés. Mais sera-t-il effrayé par les requins !!! C’est une belle course qui se joue entre Susie et UKU et ils se sentent à la fois défiés et excités!

19. novembre 2018 0:00

Uku a eu des vents très légers depuis cinq jours et cela a ouvert la porte à Susie qui voguait dans des vents constants, maintenant à seulement 200 milles derrière. Elle a profité des derniers jours de navigation parfaite. Elle est à environ 1,5 jour de navigation d’Uku, la course est donc lancée pour la troisième place. Ils se parlent souvent à la radio donc UKU sait qu’elle le ratrappe. Il est à nouveau redescendu nettoyer les bernacles qu’il a éliminé à environ 85% jusqu’à ce qu’il soit sorti de l’eau chassé par un requin qui tournait autour! N’étant pas très à l’aise dans l’eau, cela a suffi à le rendre heureux des progrès accomplis et à terminer immédiatement! Il ne sait pas quand il retourna à l’eau pour finir!

14. novembre 2018 0:00

A 1500 milles du géant hollandais, UKU ouvre la marche des derniers entrants du Pacifique. Il a profité de sa nuit sous spi après une journée éprouvante passée dans l’eau à gratter les bernacles sur sa coque.
« C’était agréable de naviguer sous spi la nuit dernière.:) ».

12. novembre 2018 0:00

A un peu plus de 1300 milles de Mark Slats, Uku progresse beaucoup plus difficilement, coincé depuis cette nuit dans une bulle de hautes pressions qui va heureusement laisser place dans la journée à des vents modérés de nord-ouest. Il devrait bénéficier de bonnes conditions météorologiques ces prochains jours.
« Le vrai Océan Pacifique. Spinnaker monté mais la grand voile ne fonctionne pas »…

7. novembre 2018 0:00

« Navigation légère avec brise N. Tout va bien 🙂 ».
L’entrée dans le Pacifique se fait relativement facilement pour UKU à 1000 milles de Mark Slats, même si deux dépressions, l’une au nord et l’autre au sud de sa trajectoire devraient lever une mer désordonnée à partir de demain. Au même moment, la formation d’une bulle de hautes pressions devrait le ralentir mais elle sera heureusement rapidement remplacée par des vents portants modérés.

5. novembre 2018 0:00

“ALL OK.:)” ! UKU n’est plus qu’à 1000 milles derrière Mark. L’Estonien qui est passé lui aussi à travers du très mauvais temps dans la mer Tasmane fait son entrée dans le Pacifique ! Sa progression vers l’est s’annonce rapide les prochains jours mais une zone de hautes pressions en formation dans son sud dans 4 jours pourrait générer des vents de face…

2. novembre 2018 0:00

UKU RANDMAA est en passe de finir la traversée de la mer Tasman et plonge vers le sud-est pour tenter d’échapper à cette violente tempête qui arrive sur lui et qui devrait le frapper d’ici un peu plus d’une vingtaine d’heures… « Tout va bien. 🙂 »

1. novembre 2018 0:00

« Tout va bien. Pure Navigation.:) ». Mais une énorme tempête NO / SO avec des vents de 55/65 kds et une mer de plus de 12 m est sur le point de balayer la flotte. Uku est en train d’accélérer sa course dans une direction SE afin d’espérer que le pire passera juste au-dessus de lui lorsqu’il atteindra la Nouvelle-Zélande dans quelques jours.

30. octobre 2018 0:00

“ALL OK.:)” Certes UKU n’a pour l’instant pas à se plaindre logée entre la Tasmanie et la Nouvelle-Zélande, mais les choses pourraient fortement se compliquer d’ici 2 jours. Une méchante dépression est en formation dans l’ouest de l’Australie et devrait se renforcer à mesure qu’elle passera au sud du continent, avant d’atteindre sa plus grande force ce samedi 3 novembre, en remontant sur la mer Tasmane. UKU sera donc le skipper le plus exposé, et malgré une alerte envoyée par la direction de course, il n’aura pas vraiment d’autre alternative que de subir ce très mauvais temps. Au programme, des vents de plus de 50 nœuds et une mer énorme qui ne va cesser d’enfler à mesure qu’il se rapprochera du sud de la Nouvelle-Zélande, en dessous de laquelle il va devoir passer..

29. octobre 2018 0:00

“C’ÉTAIT NICE D’ÊTRE À HOBART, MAIS NICE D’ÊTRE À LA MER AINSI :)” Après le passage rapide d’UKU RANDMAA ce week-end, qui n’a pas caché son plaisir de retrouver quelques visages familiers, sans pour autant s’attarder au delà des 90 minutes imposées par les règles de course. Quelques pousses-pieds se développent sur la coque, observés en nombre ce week-end sur, ces organismes prolifèrent visiblement facilement sur certains voiliers de la course. Un plaie pour la vitesse moyenne des concurrents impactés, encore à mi-parcours. La présence de ces parasites va rallonger considérablement le temps passé en mer, car la vitesse des bateaux pourrait être affectée de plus d’un nœud aux allures les plus rapides, sans compter que ces passagers indésirables n’ont pas fini de se développer…

26. octobre 2018 0:00

« Cap sud ouest sur le côté.:) ».
Uku est attendu d’ici quelques heures à Storrmbay, pour son arrêt obligatoire à la Porte de passage de Hobart, en Tasmanie. 3ème de la course, Il semble impatient et en pleine forme. Il a bien navigué jusque là sur ce bateau qu’il n’avait pas eu beaucoup le temps de beaucoup tester avant son départ, et qu’il a maintenant bien en main.
Déjà un très beau mi-tour du monde pour l’estonien!

24. octobre 2018 0:00

Toujours en troisième position, Uku n’est plus qu’à 230 milles de la porte de passage obligatoire. Il vient de plonger vers le sud pour profiter dès ce soir de la queue d’une dépression qui va lui permettre d’accélérer son approche du Boatshed.com Drop Point de Hobart où il est attendu ce vendredi 26 octobre à 5 h UTC. Bientôt le retour à un peu de verdure et de civilisation pour l’Estonien !
Uku s’impatiente : « Léger vent O je ne peux pas maintenir la vitesse. J’espère que demain sera mieux:) »

17. octobre 2018 0:00

« 100% navigant 24h/24 – 7 jours par semaine. Tout va bien.:) ».
A 250 milles devant Susie, Uku a été encouragé par la direction de course à partir vers le nord, car une courte mais violente tempête devrait se développer beaucoup plus dangereusement que les prévisions ne l’indiquaient jusque-là. Des vents de 55 nœuds avec des rafales à 70 sont attendus, dans une mer très confuse générée par la rotation rapide des vents…Ce méchant système actuellement en formation dans son tableau arrière, va lui aussi le rattraper, mais il devrait éviter le plus gros…

12. octobre 2018 0:00

« Tout est sous control à bord de One and All.:) ».
À près de 2400 milles derrière le premier, les déboires du second, le géant hollandais font les affaires d’UKU RANDMAA qui, à l’approche du cap Leeuwin, grignote chaque jours un peu plus de milles. Et cela devrait encore augmenter avec le renforcement dans son tableau arrière de vents porteurs qui vont lui permettre de bien glisser dans la bonne direction, plein est, sans qu’il soit pour autant inquiété par une grosse dépression en formation plus à l’ouest.

10. octobre 2018 0:00

« Navigation facile dans un léger vent NE. La vitesse est lente mais…:) », UKU est toujours en troisième position, à 600 milles de Mark Slats, malgré les calmes de la semaine dernière. En effet, si le vent portant reste léger pour l’instant, les prochains jours promettent de grands changements. Une série de dépressions est en approche par l’arrière de la flotte.
Uku #Randmaa (via satellite) « Me dirigeant vers l’E léger vent N. Mais il va y avoir du changement.:) », nous écrit-il ce matin.

8. octobre 2018 0:00

Après un bon weekend pour uku : “Bon weekend de navigation dans l’Océan Indien. Grand Voile hissée et génois”, le début de semaine s’annonce laborieux, à 550 milles du géant hollandais et affichant 0,4 nœud ! « No wind…:-(» (Pas de vent) dit son dernier message…laconique. L’Estonien n’a pourtant pas à rougir de sa trajectoire depuis le départ. Mais là, la météo ne veut pas. La voie vers la Tasmanie est truffée de bulles de hautes pressions et de vents contraires..

2. octobre 2018 0:00

UKU RANDMAA, en troisième position à 2150 milles du leader, l’Estonien apprécie le petit vent de nord-ouest d’une quinzaine de nœuds qui le pousse au portant. Mais lui aussi devrait voir se développer une grosse bulle sans vent ces deux prochains jours.
Il nous confie au téléphone : “Peu de vent, le bateau va bien. J’échange à la radio avec Mark et Susie tous les jours. Je suis encore à une vingtaine de jours de Hobart”. Ce matin il progresse à vitesse modérée au milieu de ces calmes inhabituels de l’océan Indien. Il écrit : « Pas rapide mais allant dans la bonne direction.:) », « Aujourd’hui nous avons de bonnes conditions de navigation. NO-14nds:) »

29. septembre 2018 0:00

Son avance sur UKU RANDMAA est toujours d’un peu plus de 600 milles. L’Estonien désormais troisième, s’il avance pour l’instant bien au portant va voir une bulle de hautes pressions le doubler par le sud et générer bientôt des vents de face qui ralentiront sa progression également.
« Tout va bien pour One and All. Meilleures salutations de notre part.:) »

26. septembre 2018 0:00

UKU RANDMAA, désormais troisième à 660 milles derrière Mark Slats. Le skipper estonien qui avait incurvé sa trajectoire pour porter éventuellement assistance à ses deux compagnons de route passe ce matin juste en dessous la zone de l’incident.
“Nous avons passé Amsterdam SO la moitié de l’océan indien est fait 🙂 »
Mais les deux marins sont saufs et il peut désormais poursuivre sa route, dans une bonne veine de vent de sud qui le pousse plein est à 5 nœuds de moyenne. Bientôt rattrapé par une bande de faibles pressions, il bénéficiera alors d’un bon flux de nord-ouest qui le propulsera plein est à bonne vitesse.

24. septembre 2018 0:00

Uku qui a tenté d’apporter son secours à Abhilash a fait route le plus rapidement possible vers la zone, en proposant de prêter un tangon de spi à Gregor pour renforcer son gréement de fortune. Ils ont finalement tous les deux été évacués ce matin, à un peu plus de 100 milles de la position de One and All. Uku #Randmaa (via satellite) “Désolé pour Grégor et Abhilash. J’espère que tout se terminera bien » Uku, rassuré mais encore sous le choc, poursuit sa route, ayant gagné du terrain ce weekend, et prenant donc la 3ème place du classement provisoire de la GGR. En effet, suite à l’abandon d’Abhilash et de Grégor, Uku vient se placer derrière Mark SLATS, encore 600 milles devant lui.

20. septembre 2018 0:00

Uku #Randmaa (via satellite) « Je suis si seul ici au milieu de nulle part »
Seul, au beau milieu de l’Océan Indien.. À près de 2300 milles du Cap de Bonne Espérance à l’Ouest, et 2300 milles du Cap Leeuwin à l’Est ! Toujours en 5ème position, l’isolement se fait sentir à bord de One and All.. À 300 milles derrière Grégor et Tapio, il devance aussi Susie de 700 milles ! Pas de rivalité pour s’occuper, et les communications doivent aussi être réduites aux vues des distances le séparant des autres bateaux, les vacations radio avec ses camarades de course étant moins évidentes.

19. septembre 2018 0:00

Ce weekend, Uku Randmaa a rapporté «30-50 nds. DERNIÈRE 24H. Pas de belles conditions pour naviguer ce week-end.” Et lors de son appel sécuritaire à la Direction de course, il a ajouté que son Rustler 36 One and All avait été frappé par une grosse vague qui avait fait éclater sa casquette en épais tissu et tordu l’armature en métal.
Heureusement, hier Uku bénéficiait de (via satellite) « Bonnes conditions de navigation aujourd’hui avec 15nds NO. 🙂 »; « Aujourd’hui ce sont de bonnes conditions pour réparer et se reposer. 🙂 »;
“ALL OK. 🙂 ”

14. septembre 2018 0:00

Heureusement, MARK SLATS, GREGOR MCGUCKIN, ABHILASH TOMY et UKU RANDMAA vont bénéficier de bons vents de nord qui vont virer un peu à l’ouest demain et les pousser fort dans la bonne direction.
Uku se fait plus calme et silencieux cette semaine, très pris sur le bateau, et le défi physique et psychologique se faisant sentir peu à peu…affrontant des conditions météorologiques rudes et changeantes : « Hier pas de vent pendant 12h. Aujourd’hui vent contraire.:) »; “Au milieu de nul part. Juste le même albatros autour.:) »
Mais égal à lui même son plus mince commentaire reste positif !

10. septembre 2018 0:00

Uku #Randmaa (via satellite) « Hier pas de vent pendant 7h et puis en 5 min 30noeuds 🙂 ».
Toujours dans le peloton de tête qui tente de rattrapper Mark Slats, Uku à perdu un peu de terrain face à Abhilash et Gregor, mais devance encore Susie de plus de 700 milles.
“ALL OK.:)”

6. septembre 2018 0:00

« Son altesse l’Océan Austral. Mes respects! »Un peu plus au sud, UKU RANDMAA a été ralenti, en bordure haute d’une autre zone de vents faibles qui sera bientôt comblée par un vent de sud, ce qui devrait faire encore chuter la température ! « Le vent a changé provenant du SO et il fait plus froid ici.:) ».

3. septembre 2018 0:00

UKU RANDMAA est porté par un puissant courant de près de trois nœuds et le vent souffle au trois quart arrière…des conditions idéales pour la vitesse. Uku a quasiement rattrapé Grégor !

29. août 2018 0:00

« Nous allons bien (le bateau et moi) désolé à propos de Are! Il est un bon navigateur quoiqu’il en soit ». Dans le sillage d’Are WIIG, UKU RANDMAA a volontairement incurvé sa route vers le sud pour se rapprocher de sa route après son avarie, en bon compagnon de route solidaire. Il s’est même rapproché à moins de deux milles ! Mais le marin norvégien n’a pour l’instant besoin d’aucune assistance et UKU a repris sa course ce matin, en 4ème position. Il devrait passer le Cap d’ici demain!

27. août 2018 0:00

Uku a passé un week-end pour le moins agité…et un courant pourrait bien rendre la sa progression difficile, et lever une mer dangereuse sur sa trajectoire les prochains jours…
Uku, en 5ème position, nous rapporte ce matin qu’il a déjà 35 noeuds de vent et que cela devrait forcir, One and All naviguant déjà à plus de 7 noeuds! Il nous précise que tout va bien à bord, malgré une latitude peu confortable de 37 degrés. “(via satellite) EVRYTHING IS OK,:)”

17. août 2018 0:00

Cöté Est, UKU est bien pour l’instant « Bataillant contre le vent. Mais je suis heureux.:)”. À 5.6kts à nouveau sur un bon parcours et s’éloignant progressivement de ce groupe intermédiaire, il pourrait faire encore plus de gains au cours des prochaines 24 heures, revenant encore plus fort. Quoiqu’il en soit, il écrit: « L’état du vent et de la mer est bon.Je vais bien. »

13. août 2018 0:00

Pour UKU RANDMAA qui devance toujours TAPIO LEHTINEN, la descente vers le sud devrait se poursuivre dans un vent dont l’angle sera de plus en plus favorable les prochains jours. Uku nous rapporte ce matin lors de son appel hébdomadaire de sécurité au PC course, qu’un câble électrique a pris feu, mais que tout va bien maintenant.

10. août 2018 0:00

Uku était en bonne position, 3ème/4ème au classement général la semaine dernière, mais aujourd’hui juste derrière Are Wiig et Mark Slats de retour de l’Ouest, il est désormais 5ème. UKU fait de son mieux, avec des conditions météorologiques très localisées, à la limite d’un autre petit système haute pression. Cela devrait aller avec les prévisions de vent constants pour les prochains jours. Lors de son appel téléphonique hebdomadaire, il a déclaré à la direction de course que les conditions de navigation n’étaient « pas faciles » et qu’il y avait « quelques petites choses à régler sur son bateau ».

7. août 2018 0:00

Le peloton de l’est, qui était mené encore hier par UKU RANDMAA, est emmené ce matin par TAPIO LEHTINEN, suivi d’UKU, ARE WIIG, SUSIE GOODALL, la plus à l’ouest, et IGOR ZARETSKIY, légèrement décroché. Tous sont calés dans un flux de sud-sud-est qui devrait les accompagner encore quelques jours et même permettre une incurvation progressive vers l’est. Reste qu’une bande de hautes pressions s’annonce sur leur trajectoire dans 3 jours. Il ne faudra pas mollir pour la passer sans difficulté. En maintenant son allure moyenne de 4 noeuds et son cap, Uku remontera t’il sur la 3ème marche du podium dans les prochains jours ?

3. août 2018 0:00

Uku RANDMAA, en 6ème position la semaine dernière, a franchi l’équateur le 1er aout, juste un mois après son départ. Désormais sorti du Pot au noir, il mène toujours le peloton, suivi à un peu moins de 30 milles par Susie GOODALL, Uku vient de prendre la troisième marche du podium au classement général ! Dans ces derniers messages textes et audio, Uku semble vraiment profiter de cette aventure à bord de One and All.

20. juillet 2018 0:00

Uku a glissé dans la flotte de ses derniers jours grisants, en joute avec les coureurs de tête. Dans une belle démonstration d’esprit sportif, Uku a appelé Tapio à la radio, pour le sortir de sa couchette, et lui annoncer que le vent allait soufflé à nouveau. Il est toujours le gentleman, et tout en déclarant qu’il lutte pour le vent, il semble de bonne humeur .

13. juillet 2018 0:00

(English) Uku sailed into the film drop at dawn. In his gentle manner he said the boat was performing well but that he had forgotten to buy coffee or tea. He usually has two or three coffee a day, so this is a harsh coffee detox. Uku has used a combination of celestial and positions from ships but found the radio direction finder particularly handy on the Lanzarote landfall.
He reports enjoying the company of Susie and has genuine admiration for Are’s performance.

11. juillet 2018 0:00

Uku est toujours au contact avec le peloton de tête. S’il le fait avec autant de facilité qu’il en a l’air, alors il sera prêt à prendre le relais si les leaders craquent.

6. juillet 2018 0:00

Uku Randmaa

Uku, le navigateur calme de la Baltique a fait une très bonne navigation en tête de la flotte. C’est vraiment l’un de ceux à surveiller par la suite.

5. avril 2018 0:00

Uku Randmaa prévoit de revenir aux Sables d’Olonne le 9 avril pour une semaine d’essais avec son Rustler 36 One and All et pour vérifier les travaux effectués en son absence pour installer une cloison étanche. Il a également de nouvelles voiles à tester et un nouveau radeau à installer. « J’ai été très occupé à valider mes licences radio et mes examens médicaux. Je n’avais pas réalisé à quel point la paperasserie était compliquée avant de naviguer autour du monde! J’espère passer encore une semaine sur le bateau en mai pour faire d’autres essais avant de revenir aux Sables d’Olonne en juin pour faire route vers le Royaume -Uni pour la “Suhaili 50th Falmouth Parade of Sail”. »

Photos & Vidéos Skipper

pic
pic
pic
pic
pic