facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
flickr
Participant

Susie Goodall (29)

Royaume-Uni

Profil

Nom Susie Goodall

Né le 27. juillet 1989

Nationalité Britanique

Pays d'inscription Royaume-Uni

Susie GOODALL, monitrice de voile et de course au large a commencé la voile à l’âge de 3 ans en courant sur des Lasers avant d’enseigner à son tour. Dernièrement, elle a fait parti d’un équipage sur un bateau-école d’expédition de 60 pieds, entre la Scandinavie, l’Islande et les Îles Canaries. Elle dit: “Quand j’étais plus jeune, nous passions toutes nos vacances à naviguer et mes weekends étaient dédiés à la compétition en Laser, jusqu’à ce que je commence à enseigner la Voile sur l’île de Wight. J’ai passé quelques années à travailler dans l’industrie des navires de plaisance, avant de me lancer dans les entraînements de course à Voile.”

Elle a signé le parrainage du courrier mondial DHL, et a fait l’acquisition d’Ariadne, un Rustler 36, sur lequel elle a accompli une double traversée de l’Atlantique, en solitaire, début 2017. Le voilier a ensuite regagné Falmouth, et le Chantier Rustlers Yachts pour l’aménagement final en préparation de la GGR.

En 2018, il a été exposé au Salon Nautique International de Londres, où il a été rebaptisé DHL Starlight.

profile
boat

Le Bateau

Numéro 73

Nom DHL Starlight
Type Rustler 36 Masthead sloop
Concepteur Holman & Pye
Constructeur Rustler Yachts (UK)
LOA 35.33ft / 10.77m
LWL 26.92ft / 8.21m
Largeur 11.00ft / 3.35m
Tirant d’eau 5.50ft / 1.67m
Déplacement 16805 lbs / 7623 kgs
Voilure 693 sq. ft / 64.38sq. m

Susie Goodall est l’une des 7 participants à avoir choisi un robuste voilier de catégorie Rustler 36 pour participer à la GGR. En 2016, le voilier a subi une première remise en état avant que Susie ne termine un double voyage transatlantique en solitaire vers les Caraïbes. Cette expérience a donné à Susie l’opportunité d’adapter et modifier le bateau à ses besoins réels. Une niche protectrice sur la descente et l’extrémité avant du cockpit, a été ajoutée lors d’un dernier carénage au chantier naval de Rustler Yachts à Falmouth.

Skipper Updates

19. novembre 2018 0:00

Uku a eu des vents très légers depuis cinq jours et cela a ouvert la porte à Susie qui voguait dans des vents constants, maintenant à seulement 200 milles derrière. Elle a profité des derniers jours de navigation parfaite. Elle est à environ 1,5 jour de navigation d’Uku, la course est donc lancée pour la troisième place. Ils se parlent souvent à la radio donc UKU sait qu’elle le ratrappe. Istvan est aussi en train de rattraper Susie qui n’a plus que seulement 380 milles d’avance, mais vient de couper le bord du coin nord-ouest de la ZONE INTERDITE.

14. novembre 2018 0:00

« Nuit étoilée, mer plate, kite en l’air, tiède, difficile à croire que c’est l’océan austral »; « Progression lente… mais toujours ensoleillé 🙂 ».
Susie, à 450 milles de l’Estonien n’en revient pas de cet océan calme et plat, navigant sous son aile kite par une nuit étoilée en espérant un peu plus de vent.
« J’adore cette mer plate mais plus de vent serait vraiment le bienvenu »; « je m’engage pour le record de navigation en kite en continu »

12. novembre 2018 0:00

« Mer plate et soleil! un bon début dans le Pacifique 🙂 ».
DHL Starlight est au ralenti ce matin, mais devrait être touché par des vents modérés de nord-ouest prochainement. Susie devrait bénéficier de bonnes conditions météorologiques ces prochains jours. Suite à des problèmes de gazinière ce weekend, et à du porridge froid… tout semble revenu à la normale à bord maintenant : « Nourriture chaude à nouveau, ouf 🙂 »

7. novembre 2018 0:00

« Beau coucher de soleil ».
La traversée de la Mer de Tasman s’annonce sereine pour SUSIE à 700 milles de l’Estonien, et avec 200 milles d’avance sur Ie hongrois. Le passage d’une violente dépression dans leur sud dans 4 jours devrait cependant lever une grosse houle qui pourrait rendre l’approche du sud de la Nouvelle-Zélande inconfortable pour l’Anglaise, d’autant que le vent risque d’être relativement faible à ce moment là…

5. novembre 2018 0:00

SUSIE est de retour dans la course dans des conditions de vents portants très agréables. Même si son arrêt en Tasmanie s’est prolongé bien au delà de ce qu’elle aurait souhaité, pour laisser passer la tempête, elle a déjà parcouru le premier tiers de la distance qui la sépare du sud de la Nouvelle-Zélande, où elle devrait arriver le week-end prochain.
“Mer désordonnée mais si bonne navigation: )”; “Un tel ciel incroyable ce soir :)”.

2. novembre 2018 0:00

« Juste envie de laisser tomber »… Une alerte de vents violents vient d’être lancée sur le sud de la Tasmanie. Susie a jeté l’ancre tôt dans la journée avant de remonter le chaînage puis de larguer l’ancre à nouveau plus loin dans la baie. Ca souffle fort maintenant! À SAFETY COVE, Port Arthur, en Tasmanie. Ce très mauvais temps a au moins pour avantage de drainer avec lui une pluie diluvienne qui permet à SUSIE, ayant trouvé refuge, abritée un peu plus loin, à Safety Bay, de refaire ses réserves d’eau qui étaient basses. Elle devrait attendre jusqu’à dimanche matin en fonction des conditions météo pour partir à l’assaut de la mer Tasmane.

1. novembre 2018 0:00

Susie vient de jeter l’ancre à SAFETY COVE, Port Arthur s’abritant pour affronter la tempête qui s’annonce. Sa position est dans le TOP 3 de cette baie dans environ 7 mètres d’eau. À l’heure actuelle, c’est une belle journée en Tasmanie avec les meilleures et plus belles plages au monde pour les croisières! MAIS Susie est également sous le contrôle des forces de la frontière australienne, arborant son pavillon Q international, en tant que navire étranger en detresse. Elle restera à bord tout le temps. Elle a un CQR 35lb, une chaîne de 15mtrs de 10mm, et une bonne longueur de bout d’ancrage. Le fond marin est sablonneux, donc elle devrait y être bien. Son moteur est opérationnel et elle sera bien reposée avant que la tempête approche. Des vents de plus de 60 nœuds sont prévus depuis l’ouest soufflant au large.

31. octobre 2018 0:00

Susie Goodall, a profité de son arrêt obligatoire à Hobart pour réparer son régulateur d’allure et pour plonger sous le bateau afin de nettoyer les bernacles accrochées sur la coque. En forme, souriante et détendue, elle est restée au mouillage pendant 12 heures, profitant de l’opportunité pour essayer de se reposer au cours de la nuit avant de commencer les travaux d’entretien du bateau à la première heure. Une grosse journée pour Susie et l’équipe GGR et nous pensons maintenant bien à elle qui essaie de passer à travers une tempête de 60 nœuds. « Prochain arrêt-France! une réparation facile du régulateur d’allure 🙂 et libérée des bernacles 🙂 ».

30. octobre 2018 0:00

“LAND!” SUSIE vient de se mettre au mouillage dans la baie d’Hobart, vers minuit heure locale, en début d’après-midi UTC, donnant les premières lueurs de son visage souriant et ses premiers mots, retrouvant un peu de civilisation. Elle vient de rejoindre le deuxième et dernier Drop Point de la course en quatrième position, après plus de 120 jours de mer. Pas mal pour le plus jeune marin de la flotte ! Nous attendons son interview d’ici le levé du soleil en Tasmanie. Par ailleurs, la dépression prévue ces prochains jours va certainement obliger SUSIE à prendre un début de route très nord pour éviter le plus fort de la tempête.

29. octobre 2018 0:00

Ce sera bientôt au tour de SUSIE GOODALL de rejoindre les abords d’Hobart. Elle est attendue le 30 octobre (entre 3 H et 18 UTC), soit mardi soir entre les dernières lumières du jour et les premières lueurs de mercredi à l’heure tasmanienne. Elle sera alors la quatrième à franchir ce passage obligé pour tous les coureurs. Une sacrée performance pour la plus jeune engagée (29 ans) dans cette course de longue haleine qui n’a pas manquée de péripéties, à commencer par la terrible tempête qu’elle a récemment dû traverser et qui l’a obligé à rebrousser chemin, pour échapper au pire du système. Elle y a tout de même abîmé son régulateur d’allure, qu’elle compte bien réparer lors de cet arrêt imposé. Elle en profitera peut-être pour laisser passer le coup de vent qui va suivre son arrivée, à l’abri de Kingston Beach. “ZERO VENT MAIS UNE BELLE NUIT D’ETOILE”.

26. octobre 2018 0:00

« Mer plate et vent calme… Oh tellement magnifique! une belle journée grandement nécessaire:) ».
Suite aux tempêtes, Susie semble très heureuse dans ces derniers messages de goûter à la douceur des conditions météorologiques. Après cette épreuve, de laquelle elle était sortie épuisée, avec les mains bien abîmées, elle fait face à des soucis de régulateur d’allure qu’elle espère pouvoir fixer en arrivant à Hobart, où elle est attendue la semaine prochaine en 4ème position, pour déposer ses pellicules à la Porte de passage obligatoire.

24. octobre 2018 0:00

Enfin le calme après le tempête ! « Mer plate et vent calme… Oh tellement magnifique! une belle journée grandement nécessaire:) » Il faudra attendre encore un peu pour revoir le beau sourire de SUSIE, sûrement aux alentours du 1er ou du 2 novembre. En bordure haute de la dépression qui va rattraper UKU elle file à près de 6 nœuds dans un flux de nord-ouest qui va basculer au sud avant qu’une zone de haute pression ralentisse un peu son arrivée. L’Anglaise n’aura peut-être par pour autant envie de s’en plaindre, considérant la tempête à laquelle elle a récemment échappé…Elle avait dû rebrousser chemin pour éviter le pire du mauvais temps !

18. octobre 2018 0:00

Des Nouvelles ! Susie vient d’appeler l’antenne de la direction de course GGR d’Hobart pour vérification et est à la barre depuis 10 heures. Problème avec son régulateur d’allure nécessitant une réparation de deux heures. Les conditions sont retombées à 35 nœuds maintenant. Elle a expliqué que la mer avait été horrible et qu’elle n’avait pas dormi pendant 24 heures. Pire qu’elle en ait jamais eu l’expérience et se dirigeant maintenant un peu au nord puis elle remettra à nouveau le cap vers l’est. Elle aura une courte pause au cours des deux prochains jours avant d’être touchée par une autre tempête classique de l’océan Austral ! SUSIE était excitée et riait, heureuse d’entendre qu’elle venait de franchir le Cape Leeuwin par trois fois … un nouveau record !!

17. octobre 2018 0:00

« ROUGH RIDE » , tel était le court message cette nuit de SUSIE. C’est pourtant sûrement bien en deçà de ce qui se profile pour l’Anglaise qui file depuis quelques heures à rebours contre la houle, vers l’ouest, après s’être fait notifier par la direction de course la formation d’une courte mais violente tempête qui devrait se développer beaucoup plus dangereusement que les prévisions ne l’indiquaient jusque-là. Des vents de 55 nœuds avec des rafales à 70 sont attendus sur sa trajectoire, dans une mer très confuse générée par la rotation rapide des vents. La jeune navigatrice s’est ainsi vu recommander de faire momentanément demi-tour, en incurvant sa route au nord, pour échapper au plus gros du système. Une décision difficile pour SUSIE GOODALL qui vient juste de passer le cap Leeuwin et qui était bien remontée sur ses prédécesseurs ces derniers jours.

11. octobre 2018 0:00

« Le brouillard est de retour, besoin de soleil »et « Journée lente!! » nous écrivait-elle hier.
Susie, toujours en tête du peloton du milieu de flotte a connu encore quelques moments de calmes et de brouillards qui commençaient à l’agacer. Mais les conditions viennent de changer…Le vent, capricieux avec DHL Starlight, devrait pourtant commencer à souffler sérieusement ces 2 prochains jours. En effet, Susie a déjà mis la Cap au Nord, suite à l’alerte tempête envoyée par la Direction de course il y a quelques jours. De forts vents et des creux de 8 à 9m sont attendus, mais Susie devrait être plus au nord d’ici là, et échapper au plus gros du coup de vent et de la houle en formation dans le Grand Sud.

8. octobre 2018 0:00

Susie #Goodall (via satellite) « Je peux voir, le brouillard s’est levé » Heureusement, ça se passe un peu mieux pour le peloton du milieu, emmené par l’Anglaise SUSIE GOODALL à 2700 milles du leader. Même si c’est dans un épais brouillard (qui se dissipe actuellement), elle avance bien, à près de 6 nœuds. Vue dégagée à l’horizon avec le brouillard parti et voulant aller à l’est! mais jamais facile..L’Indien s’avère un défi mais le bateau va bien et aucune tempête en vue pour le moment. Tous devraient bénéficier de vents portants ces prochains jours mais là encore, ponctués de zones de calmes qui les ralentiront fortement.

2. octobre 2018 0:00

A 700 milles de là, SUSIE GOODALL n’est plus qu’à deux nœuds et le petit peloton du milieu s’est un peu décousu. Elle s’est légèrement détachée du petit groupe, mais peine elle aussi à avancer. Si la jeune anglaise a profité un court instant de la visite d’une baleine qu’elle aurait pu presque toucher, elle va devoir attendre une bonne journée avant de voir le vent de nord revenir un peu. Elle nous confie au téléphone: « Pas de vent, habituée aux calmes, bateau ok. Session radio avec Maverick et Uku. Une baleine est venue très proche du bateau hier, et un lion de mer ce matin je crois. Pas beaucoup d’eau, ce qui m’inquiète un peu”. SUSIE GOODALL Heureusement, elle sera bientôt rattrapée par une brise modérée de nord-est qui tournera au nord dès demain, lui permettant de faire route directe.

26. septembre 2018 0:00

A 700 milles, SUSIE GOODALL est une fois de plus engluée dans une zone de calmes mais sera très bientôt rattrapée par un bon vent de nord-ouest elle aussi, tout comme ses poursuivants TAPIO LEHTINEN, ISTVAN KOPAR et LOIC LEPAGE. Ces 4 skippers forment désormais un petit groupe qui évoluent dans le même système météorologique.
« Une mer calme avec du vent tellement bien »

25. septembre 2018 0:00

« Pourquoi les fronts froids arrivent toujours la nuit! » SUSIE GOODALL a bénéficié de conditions plus clémentes que le peloton de tête, même si la houle générée par le gros coup de vent de ce week-end est encore conséquente. Avec TAPIO LEHTINEN, ISTVAN KOPAR et LOÏC LEPAGE, elle va naviguer dès demain en bordure haute d’un système de vent de nord-ouest qui va se renforcer dès demain avant de faiblir en passant au sud-ouest dans la soirée…des orientations qui permettront de progresser vers la route directe, plein est. “LE SOLEIL EST DANS LE SUD, ESPÉRANT QU’IL APPORTE PLUS DE SOLEIL”

18. septembre 2018 0:00

SUSIE GOODALL pointe ses étraves plein sud à moins de deux noeuds de moyenne ces 4 dernières heures. Elle fait visiblement face une fois de plus à des vents de face qui compliquent une fois de plus sa progression vers l’est…L’Indien se montre vraiment sans pitié pour l’Anglaise qui devrait pourtant bientôt naviguer à nouveau au portant, tout comme ISTVAN et TAPIO, 200 milles derrière. Là aussi une bande sans vent progresse vers les trois marins avant qu’une très grosse dépression ne viennent frapper ces concurrents. Lors de son dernier coup de téléphone, elle semblait heureuse avec tout ce qui était à bord juste frustrée par la météo mais tout allait bien et elle espérait être à Hobart avant la fin du mois d’octobre !! nous aussi !!

14. septembre 2018 0:00

Susie a subi encore des variations météorologiques qui semblent commencer à jouer sur son moral…(via satellite) « Attend niveau 2:( Not fun! » ; « Trop marre des vents d’est! Vais nulle part »…
Heureusement SUSIE GOODALL sortie de la pétole et des vents contraires devrait échapper à la zone de calme en formation dans son tableau arrière ces jours-ci, et bénéficier de vents porteurs prochainement pour tenter de rattraper les garçons devant et créer l’écart avec Istvan et Tapio.
Go Susie !

10. septembre 2018 0:00

Susie #Goodall (via satellite) “vent d’ouest, tout va bien!”Pour SUSIE, 6ème, la progression se fait au portant, à près de 6 noeuds de moyenne. Près de 750 milles derrière UKU RANDMAA, elle mène le deuxième groupe des poursuivants, 200 milles devant TAPIO LEHTINEN et ISTVAN KOPAR qui ont eu la surprise de se voir !

7. septembre 2018 0:00

D’ici moins de 40 milles, l’anglaise devrait passer le Cap ! Ce cap tant attendu après les méandres de ces dernières semaines où la progression fût difficile et un vent souvent capricieux. Mais Susie s’est accrochée et la voilà bientôt qui passe la longitude du Cap de Bonne Espérance à bord de son DHL Starlight ! « J’ai demandé du vent j’ai eu une bourrasque d’Est. J’aurai du être spécifique » écrit-elle.Si les vents contraires SE, et la navigation au prés ne la freine pas trop, elle sera la sixième de la flotte GGR à franchir la ligne symbolique marquant la fin d’une première étape qui aura durée 69 jours pour Susie, et qui lui ouvre les portes de l’Océan Indien et Océan Austral…la voie vers l’EST! Les 40èmes rugissants sont tous proches… ! Susie #Goodall (via satellite) « Bourrasque Sud Est! Nuit prochaine ventée. »

3. septembre 2018 0:00

La dépression attendue s’est abattue sur la deuxième moitié de la flotte et SUSIE GOODALL file enfin à près de 6 nœuds…et dans la bonne direction. « WIND ALL NIGHT » (du vent toute la nuit) s’enthousiasme-t-elle dans son dernier message. L’Anglaise doit être vraiment soulagée, même si elle reste ce matin en bordure d’une zone de haute pression. Heureusement pour elle, un bon vent arrive par l’arrière. La solitude commence à se faire sentir, mais heureusement le vent va de nouveau l’occuper un peu sur le bateau cette semaine.

29. août 2018 0:00

Susie écrit en début de semaine en apprenant la nouvelle pour le démâtage de son camarade : « Dégouté d’entendre pour Are démâtage!Espère vraiment qu’il est OK! » Aujourd’hui, Susie reprend le dessus : « Progression vers le sud ! 🙂 moral de l’équipage remonte! »

27. août 2018 0:00

SUSIE GOODALL est du mauvais côté du système de haute pression et lutte avec des vents faibles qui soufflent déjà de face et rendent sa progression vers le sud-est très frustrante…et la pousse vers l’Afrique « Mare des vents sud est!!! ». Heureusement, aujourd’hui elle nous confirme via satellite que tout va bien et le soleil est au rendez-vous! : “Soleil et point solaire! 🙂 »

22. août 2018 0:00

Rattrapée par un zone de vents faibles, Susie est remontée au Nord pour s’en échapper et elle reprend la route du Sud aujourd’hui. Lors de son appel hebdomadaire mardi elle se plaignait d’une mer croisée et donc très inconfortable et de quelques fuites dans l’habitacle certainement dues à des cadènes décollées. Elle est 6ème de la flotte mardi derrière Uku.

17. août 2018 0:00

Susie se porte bien à un rythme de 5.6 nds, rattrapant Gregor (un peu plus à l’ouest) moins de 20 milles derrière lui, et se rapprochant de la route directe vers le cap. Suite à l’option Ouest de GREGOR, il y a quelques semaines, les deux plus jeunes concurrents de la GGR 2018 se retrouvent après avoir été longtemps séparés. Ils affichent depuis plusieurs jours de belles moyennes.. Mais les deux skippers pourraient se voir rattraper dans les prochains jours par une bande de vents faibles en formation dans leur sillage.Susie semble profiter à bord : »Le soleil brille! », « Horizon dégagé et ciel bleu », « La mer est si plate, une si douce navigation c’est super », et même « Un albatros est venu dire bonjour”.

13. août 2018 0:00

Dans une position toujours intermédiaire entre les deux grandes options de cette descente de l’atlantique, SUSIE GOODALL poursuit également sa plongée vers le sud à un rythme qu’elle souhaiterait visiblement plus rapide “AGRÉABLE NE PAS AVOIR D’EAU SUR LE PONT MAIS UN PEU DE VENT SERAIT BIEN”. Elle pourrait bénéficier ces prochains jours d’un régime de vents portants qui va aider DHL Starlight à incurver sa route vers l’est et à progresser plus rapidement sur la roue directe. D’après son appel au PC course ce matin, Susie reste très positive et s’est même fait des “PANCAKE Dimanche” matin!

9. août 2018 0:00

Susie est un personnage fort et fait partie de la GGR pour toutes les bonnes raisons. Elle est au cœur de cette aventure et monte sur la même montagne russe émotionnelle que vous avez lu dans tous les livres, y compris le Golden Globe de 1968. Personne ne peut savoir ce qu’elle traverse réellement. Mais de temps en temps, vous voyez qu’elle est à la fois une grande navigatrice et une personne ordinaire aux émotions ordinaires. Parfois, nous plaçons les participants sur un piédestal et pensons qu’ils font cela facilement. C’est un défi difficile à relever et chapeaux bas à tous. Mais oui même Susie a de mauvais jours!

6. août 2018 0:00

Toujours en marge de la flotte du peloton faisant route à l’Est, seule la Britannique Susie Goodall (Rustler 36 DHL Starlight) coupe la poire en deux entre route de l’Est et route de l’Ouest. Mais plus elle s’éloigne à l’Ouest et plus sa progression vers le sud semble ralentie sur le tracker, enregistrant le moins de milles parcourus ces derniers jours, par manque de vent, les alizés se faisant attendre. Le moral semble de même, un jour avec, et un jour sans, nous a confié la jeune navigatrice ce matin lors de son appel au PC course. Elle garde pourtant bien les « pieds bien sur terre », et apprécie pleinement le ciel étoilé et les moments du lever et du coucher de soleil, en se demandant ce que nous faisons à terre, de l’autre côté de l’hémisphère. Susie, tout comme Gregor, n’a pu collecter que 3 litres d’eau depuis son départ, faute de pluie. Cela risque de devenir une priorité dans les semaines à venir.

1. août 2018 0:00

A un peu plus de 300 milles derrière le trio de tête, SUSIE GOODALL bien placée dans le peloton constitué d’UKU Randmaa, TAPIO LEHTINEN et ARE WIIG, a franchi l’équateur, 4ème au classement général fin juillet. Susie doit essentiellement sa remontée à son décalage dans l’est qui la rapproche de la route directe et glisse vers le sud entre 5 à 6 nœuds de moyenne. Mais elle s’affronte maintenant à des vents de face qui l’en éloigne, et elle vient de casser un tangon de spi ! Il ne lui en reste plus qu’un.. Son moral reste au plus haut et ses messages textes nous font voyager jour après jour, comptant les nuits étoilées et la magie des rencontres avec la faune marine.

20. juillet 2018 0:00

Susie semble aimer la vie à bord et avec le temps qui se réchauffe considérablement, ses yeux sont fixés sur l’équateur. Elle suit un parcours juste à l’est des îles du Cap-Vert et est actuellement cinquième dans la flotte. On dirait qu’elle continuera à avoir des vents légers pendant un certain temps et on ne sait pas encore où elle va essayer de traverser le Pot au Noir. Gregor est juste derrière mais il semble que cela ne la distrait pas des chaluts et n’apprécie pas le ciel nocturne.

13. juillet 2018 0:00

(English) Susie sailed into the film drop in the dark in good condition. She reported that the first five days had been « awful » but since then she has been enjoying it. Her headsail furling unit is not working as easily as it should, there are some inaccuracies with the towing log and a small leak from the stern gland needs some attention. Susie has been working the HF radio effectively and sees it as a « lifeline » both within the fleet and to DHL and her family.

11. juillet 2018 0:00

Susie, tout en étant à la traîne des Rustlers, est bien établie dans le peloton de tête de la flotte. Elle a eu du mal à obtenir des vues au sextant pour sa position, en raison de la couverture nuageuse, mais a apprécié la compagnie des dauphins.

6. juillet 2018 0:00

Susie Goodall

Susie a fait jusqu’ici un parcours à mi-flotte, s’assurant de rester loin de la côte espagnole. Ses efforts pour maintenir cette position commencent à porter leur fruit alors que d’autres concurrents sont pris au piège, en panne de vent prêt de la côte.

5. avril 2018 0:00

Susie Goodall a remis à l’eau son Rustler 36 DHL Starlight en mars et a effectué son test sous gréement de fortune lors de son passage à Plymouth où un nouveau mât Selden a été posé, avant de partir pour Southampton où Goodall terminera ses préparatifs avant le départ.

Photos & Vidéos Skipper

pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic