facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
flickr
SORTIR

Loïc Lepage (62)

France

Profil

Nom Loïc Lepage

Né le 15. février 1956

Nationalité Français

Pays d'inscription France

Loïc Lepage a acheté un voilier type Nicholson 32 Mk XI, nommé Laaland, en 2015, avec l’intention qu’il soit l’un des bateaux les mieux préparés de la flotte. Après un réaménagement de 18 mois, il a navigué en solitaire entre Quiberon et les Açores entre mai et août 2017, avant de terminer son test de navigation sous gréement de fortune.
Loïc a plus de 20,000 milles en solitaire à son actif, notamment en ayant navigué en solitaire sur trois courses Trans-Gascogne, et quatre traversées de l’Atlantique. Il dit de la course : « Je suis très content de faire partie de cette course légendaire. Quand j’avais 16 ans, je dévorais les livres écrits par Bernard Moitessier et Sir Robin Knox-Johnston. Le rêve d’accomplir moi-même un jour une course autour du monde en solitaire, est resté pour moi une passion. »
En 2011, Lepage réussit presque à réaliser son rêve. Après deux années de préparation, il embarqua à bord de son voilier, un First class 35. « Malheureusement, 10 jours après le départ, mon bateau a percuté un container et il coula en moins de deux heures. Mais l’expérience n’a rien changé à ma motivation. La GGR est la course parfaite pour réaliser ce rêve. »
Loïc a réussi à collecter des fonds pour soutenir sa campagne par une méthode inhabituelle de financement.

profile
boat

Le Bateau

Numéro 56

Nom Laaland
Type Nicholson 32 Mk X Masthead sloop
Concéption Charles A. Nicholson / Peter Nicholson
Construction Camper & Nicholson (UK)
LOA 33.00ft /10.05m
LWL 24.00ft / 7.32m
Largeur 9.30′ / 2.82m
Tirant d’eau 5.60′ / 1.70m
Déplacement 13693 lbs / 6211 kgs
Voilure 470 sq. ft / 43.66sq. m

Loïc Lepage a choisi un voilier de type Nicholson 32 Mk XI, nommé Laaland, étant l’un des plus petits bateaux de la flotte. Après avoir effectués ses essais en mer en été 2017, Laaland est retourné au chantier naval de Vannes pour revoir l’étanchéité et y installer une cloison étanche et de nouveaux équipements radio.

Loïc a l’intention de remettre le bateau à l’eau pour terminer les essais en mer en mai 2018, puis mettre les voiles vers le Royaume-Uni pour participer à la Parade Nautique du 50e anniversaire du Suhaili à Falmouth, avant le départ des Sables d’Olonne le 1er juillet.

Skipper Updates

23. octobre 2018 0:00

(English) UPDATE….Just received a call from Australian Maritime Safety Authority – AMSA JRCC that Loïc Lepage has been successfully transferred to the Bulk Carrier SHIOSAI with Francis Tolan standing by in ALIZES II. He has no injuries. Full report as it becomes available. GGR thanks all those involved for such professional dedication and passion to secure Loic from a very difficult situation. WE just spoke to his family and they are eternally grateful to everyone. Fantastic news!!!!. We look forward to seeing Francis now continue on safely in with his own solo non stop circumnavigation in Longue Route 2018 officiel

22. octobre 2018 0:00

(English) CODE RED Vessel LAALAND Loic Lepage EPIRB ACTIVATED In DISTRESS.At 1810UTC 20th Loic rang GGR to advise he was concerned about 30l of water every 10-15 minutes entering the boat from an area that he cannot easily access. His pumps are working and he can keep up with the flow for now. GGR then contacted JRCC in Canberra Australia to advise that Loic will activate his EPIRB in the next 15 minutes. After considering options he has decided to activate his EPIRB. Nearest GGR Entrant with an engine is Itvan Kopar 480 miles downwind to the east. Strong westerly winds will mean it is unlikely he will be able to haed west for the next 24 hrs. There may be other yachts to the west of LAALAND in an event called the LONG ROUTE. GGR are endeavouring to make contact with the roganisers to discover the MSSI Number of thoise yachts and their positions from AIS

20. octobre 2018 0:00

A 1300 UTC le 20 octobre, Loïc a appelé la GGR pour signaler qu’il avait démâté avec 25 noeuds de vent SO et des vagues de 3 mètres . Le mât s’est cassé en deux endroits. En le coupant, une pièce a peut-être endommagé la coque dans la zone du réservoir d’eau intégré à la quille. Un peu d’eau est apparue mais le flux s’est arrêté. Le mât est maintenant dégagé de la coque. Il est 19 H heure locale et il fait nuit. Il va maintenant se reposer et attendre le matin. Le jour se lève à 4H heure locale. Il va rappeler le PC Course de la GGR à ce moment-là pour vérification, puis sous réserve de la météo, il va fabriquer son gréement de fortune et tenter de naviguer jusqu’à Fremantle. Il n’a demandé AUCUNE aide. Tout le matériel de sécurité est sécurisé. Le téléphone satellite fonctionne. Le système de suivi est sécurisé. Le temps devrait se détériorer rapidement au cours des six prochaines heures et le vent pourrait monter à 50-55 noeuds pendant une courte période. La mer va se former avec des creux de 5 à 6 mètres. La GGR suit la situation de très près.

17. octobre 2018 0:00

LOIC a bien progressé cette semaine avec 120 à 130 milles parcourus par jours et glisse plein est dans un bon vent de sud qui va se renforcer progressivement en passant à l’ouest.
Il nous livre ce matin les dernières nouvelles : “Chute des températures à 11°; toujours une voile d’avant qui manque donc sous ou sur-toilé; vents de travers dans une mer pas trop grosse; je vais descendre au sud jusqu’au 39°; mais je ménage le bateau; 2600 milles restant jusqu’à Hobart donc environ 25 jours, arrivant vers le 11/12/13 novembre; je vais manquer de café, biscuit et chocolat mais eau ok; l’accastillage a souffert : palant et butée de rail d’écoute de grand voile abîmés; le moteur à ses humeurs; mais je vais bien même si le temps est long…”

15. octobre 2018 0:00

“BON WEND.ICI CA ROULE!!”.
Le Breton semble visiblement prendre beaucoup de plaisir dans cette traversée de l’Indien, dont il attaque la deuxième moitié sur le plus petit bateau de la flotte.
LOIC ne devrait pas cesser de bénéficier de bons vents portants, et trace une belle trajectoire depuis son nouveau départ de Cape Town.

10. octobre 2018 0:00

Après une semaine laborieuse, scotché dans le clapot, à l’arrière de la flotte, Loïc met maintenant le cap un peu plus au sud sous les 37èmes. Il échappera au plus mauvais temps à venir sur le reste de la flotte cette semaine.Très joyeux ce matin lors de son appel dans un bon vent SSO qui est de retour, sous une journée ensoleillée portant même ses lunettes de soleil, après quinze jours de gris depuis Cape Town. Laaland, qui finit de sécher par ce beau temps, après l’humidité des derniers jours, traverse en ce moment les eaux française à hauteur NNO de l’île d’Amsterdam. L’hydrovane fonctionne bien et reste “son fidèle compagnon”. Loïc nous confie aussi qu’il a enfin vu son premier Albatros, symbole du Grand Sud, et qu’il a eu pas mal de temps pour bouquiner ses polars.

9. octobre 2018 0:00

L’arrivée d’une bonne dépression dans deux jours devrait permettre au peloton arrière de grignoter encore des milles, ce qui ne sera pas pour déplaire à LOIC LEPAGE (catégorie Chichester), légèrement décroché et englué aux abords d’une large bande de hautes pressions.

8. octobre 2018 0:00

Le breton LOIC LEPAGE (catégorie Chichester), qui prend visiblement plaisir à naviguer dans l’Indien. Tous devraient bénéficier de vents portants ces prochains jours mais là encore, ponctués de zones de calmes qui les ralentiront fortement.

5. octobre 2018 0:00

“VENT MER EMPCHENT ROUTE NORMALE SINON OK”.Derrière, en catégorie Chichester, LOÏC est au rale nti en bordure d’une zone sans vent qui va bientôt le devancer pour laisser place là encore à un vent de nord-ouest modéré.Lors de son appel, Loïc nous précise qu’il a quelques soucis avec ses voiles d’avant endommagées, ce qui le contraint à naviguer avec des voiles moins adaptées perdant en efficacité. N’ayant pas vu le soleil depuis presque 6 jours, il lui a été difficile de faire le point au sextant cette semaine. “MENU DU JOUR:DU PRES SOUS UN CIEL GRIS ARROSE DE PLUIE”. Il est à plus de 4000 milles des côtes Tasmaniennes, c’est à dire, à plus d’un mois de navigation. Son stock d’eau est au plus beau avec 60L récoltés en supplément ces derniers jours. Quelques fuites autour de son pieds de mât qui bougent légèrement et qu’il n’a pas encore réussi à correctement étanchéifier, amènent un peu d’eau vers la cabine avant, ce qui lui demande d’actionner la pompe de temps à autre.

29. septembre 2018 0:00

Derrière, LOIC LEPAGE, ainsi que TAPIO LEHTINEN, ISTVAN KOPAR, SUSIE GOODALL, et vont devoir affronter un système beaucoup plus violent. Heureusement, ils sont situés, suites aux recommandations de l’organisation de la GGR, en bordure haute du coup de vent. Mais leur position relativement nord devrait les préserver également du plus gros de la houle et du vent.
“MENU DU JOUR:DU PRES SOUS UN CIEL GRIS ARROSE DE PLUIE”.

25. septembre 2018 0:00

“L ESCALADE DU DOS DES FLOTS INDIENS CONTINUE” LOIC LEPAGE, a bénéficié de conditions plus clémentes que le peloton de tête, même si la houle générée par le gros coup de vent de ce week-end est encore conséquente. Aux côtés de TAPIO LEHTINEN et ISTVAN KOPAR, il navigue en bordure haute d’un système de vent de nord-ouest qui va se renforcer encore avant de faiblir en passant au sud-ouest …des orientations qui permettront de bonne allures pour progresser vers la route directe, plein Est. “DEUXIEME SAUCISSON MERCI LES FILLES! « 

19. septembre 2018 0:00

Le calme avant la tempête… Loïc #Lepage (via satellite) “NAVIGTION PLUS CALME ON ASSECHE ON BRICOLE”. Il rapporte aussi ce matin que sa trinquette est endommagée.
Loïc semble en forme et a fait une très belle remontée depuis son arrêt au Cap. Il a profité de bons vents et a traversé le courant Agulhas là où il est le plus étroit, pour ne pas lutter contre ce fort courant trop longtemps. Il a non seulement rattrapé la flotte, mais est passé devant Igor et n’est plus qu’à 280 NM de Tapio et Istvan.
Mais une tempête très étendue va frapper l’arrière de la flotte en arrivant par l’ouest-sud-ouest et pourrait lever une mer énorme, avec des creux qui devraient dépasser les 10 mètres…pour les 48 prochaines heures.

12. septembre 2018 0:00

« Bonjour tout le monde on repart mercredi »LOIC LEPAGE, désormais en catégorie Chichester, s’apprête à larguer les amarres ce matin de Cape Town (Afrique du Sud), entre 9 et 10 h, les réservoirs d’eau potable chargés à bloc et visiblement satisfait du travail effectué sur son Nicholson 32, le plus petit bateau de la flotte. Un bon vent de nord-ouest virant à l’ouest devrait lui permettre de rentrer rapidement dans le vif du sujet !Loïc #Lepage (via satellite) “un bonne douche un bon steack une bonne bière et on repart demain yb3 toujours hs et blu pas terrible”.

10. septembre 2018 0:00

Quant à LOIC LEPAGE, il est bien arrivé à Cape Town vendredi soir, où il a retrouvé ARE WIIG ! Nul doute que le marin Breton a dû apprécier de rompre sa solitude et de partager avec son malheureux collègue. Il repartira bientôt en catégorie Chichester.

7. septembre 2018 0:00

Loïc se rapproche à grands pas de Cape Town où il va faire escale quelques jours. Il viens d’arriver vers 16h heure locale,accueilli par les responsables locaux qui ont organisé son arrivée. Il doit refaire le plein d’eau, vérifier son gréement et sa radio et se préparer à affronter le Grand Sud sur le plus petit bateau de la flotte, désormais seul en catégorie Chichester lorsqu’il reprendra le large avec Laaland.

6. septembre 2018 0:00

Le Cap : une direction vers laquelle glisse depuis plusieurs jours à bonne vitesse LOIC LEPAGE, attendu ce week-end dans le port sud-africain. Le marin breton veut refaire le plein d’eau et vérifier son gréement, très sollicité dans cette fin de l’Atlantique sud. Il en profitera sûrement pour essayer de réparer sa radio grandes ondes qui l’isole beaucoup pour l’instant (impossibilité d’émettre, soucis de réception…).“Arrêt au puits à 300 milles de Cape Town dommage mais indispensable”. Cet arrêt le fera passer en catégorie Chichester (réservée à ceux qui font un arrêt ou enfreignent une fois le règlement de la course) mais c’est sans doute une sage décision pour attaquer le Grand Sud dans les meilleures conditions, surtout sur le plus petit bateau de la flotte. Nul doute qu’il sera chaleureusement accueilli par ARE WIIG !

3. septembre 2018 0:00

Dans ce groupe qui ferme la marche, le plus rapide ce matin est le Breton LOIC LEPAGE avec 6,3 nœuds, qui tire fort sur son Nicholson 32, le plus petit bateau de la flotte. Il semble prendre beaucoup de plaisir, lui qui a attendu le vent si longtemps ! “ENFIN VENT FAVORABLE COURAGE ARE”.

29. août 2018 0:00

Loïc n’a presque plus d’eau, plus de soleil depuis le 19 août pour faire son point, et plus de vent non plus depuis quelques jours ! Plus de radio, ni d’unité texts qui fonctionne correctement..Heureusement, il a pu passer à côté de 2 cargos pour sa position, et il pense entendre Abhilash et Are en vacation radio, mais ne peux pas comprendre ni communiquer avec eux ayant toujours des soucis de radios.. Il navigue à contre sens au ralenti, encore à 1000 milles du Cap, qui semble être La solution à tous ces problèmes !

27. août 2018 0:00

Loïc Lepage, 8ème au classement général, est actuellement dans un trou d’air.
En effet, progression très compliquée également ce matin pour LOIC LEPAGE, scotché à 1 nœud dans la mauvaise direction…Ses étraves pointées vers l’ouest montre la difficulté qu’il a à progresser au centre de cette bulle sans vent, à plus de 1000 milles du Cap.Toujours sans radio et avec peu de stock en eau, il est l’un des deux seuls concurrents GGR2018 non sponsorisés, avec le bateau le plus simple et naviguant dans l’esprit de la Golden Globe de 1968 …

15. août 2018 0:00

Loïc nous a offert une belle progression ces derniers jours profitant des vents de travers, installé dans un bon flux de nord-est qui continue à accompagner sa descente de l’Atlantique. Ce matin lors de son appel au PC course il vient d’annoncer qu’il pense devoir s’arrêter à Capetown si il n’arrive pas à collecter de l’eau de pluie rapidement, car il n’a plus que 150L à bord ! A propos de sa radio, il écrit que son “ANTENNE BLU EN PLACE MAIS RECEPTION METEO FAIBLE LAALAND OK”. Ses soucis de BLU persistent liés à un problème d’antenne et de micro et il ne peut toujours pas recevoir correctement les précieuses informations météo ni communiquer avec ces camarades, ce qui devient très ennuyeux et commence à peser pour notre marin solitaire.

13. août 2018 0:00

LOIC LEPAGE, devant ABHILASH TOMY et MARK SINCLAIR, va quant à lui profiter de vents portants dans les prochains jours, ce qui devrait lui permettre de remonter un peu sur la tête de flotte. Mais il devra continuer à incurver la route de Laaland vers l’Est sous peine de se faire rattraper par une zone de vent faible en expansion au large du Brésil. Il nous précise par écrit qu’il n’a “TJRS PAS D EAU POUR COMPLETER RESERVOIR.SINON PAS DE PB!”

8. août 2018 0:00

Loïc nous informe ce matin qu’il est à 500 milles de l’île de Trinidate ! Toujours sur une option de route Ouest, mais légèrement décalé à l’est de ses deux camardes de route, Abhilash Tomy à l’avant et Mark Sinclair à l’arrière, Loïc navigue vers le sud et devrait bénéficier de meilleurs alizés, mais une zone plus calme se dessine dans les prochains jours. A bord de Laaland, il n’a toujours pas réussi à collecter plus de 20litres d’eau de pluie depuis le départ de la course, et commence à faire attention à sa consommation d’eau. Sa radio BLU n’est toujours pas réparée, ce qui l’empêche de communiquer avec les autres au quotidien..

2. août 2018 0:00

LOIC LEPAGE, non loin d’ABHILASH TOMY, et MARK SINCLAIR est désormais sorti du Pot au Noir et pointe lui aussi son étrave vers le sud.
Il profite maintenant de bons vents navigant à 4 / 5kts, sans doute heureux de bouger à nouveau d’après ses derniers messages textes et audios. Il rapporte toujours un proglème de communication avec sa radio, lié à un soucis technique avec son antenne et son micro. Il projette de monter au mât pour vérifier l’antenne d’ici 8 à 10 jours, une fois que les conditions météo seront plus clémentes pour cet exercice périlleux! Loïc a cependant commencé à refaire son stock d’eau en collectant une vingtaine de litre d’eau pluie ces derniers jours.

20. juillet 2018 0:00

Loic, l’esprit libre de la flotte, a commencé à envoyer des SMS et ses messages peuvent être assez poétiques. Son appel de sécurité hebdomadaire a révélé qu’il n’avait eu aucun contact récemment avec les autres navigateurs de la flotte, et que ses tentatives pour atteindre le réseau amateur avaient échoué. Il a choisi d’envoyer un grand cri à toute sa famille et ses amis qui l’ont soutenu avec émotion au départ. Il était encore indécis sur le côté à prendre pour passer les îles du Cap-Vert, mais il est clair maintenant qu’il prend un route occidentale.

16. juillet 2018 0:00

Loïc navigue bien avec une position solide en milieu de flotte. Il a déposé ses pellicules photos à la Marina Rubicon dans l’obscurité, et n’a signalé aucun problème. Toujours le “tranquille” Loïc, égal à lui-même.

11. juillet 2018 0:00

Loïc navigue dans le milieu de la flotte sur l’un des plus petits bateaux de la Golden Globe. Laaland et lui rapportent être en bonne forme, et sans drames.

6. juillet 2018 0:00

Loïc Lepage

Loïc ne réalise pas tout à fait qu’il est en bonne position. Il se peut qu’il se réveille pas très loin de Jean-Luc. Marin avisé depuis le début de la course, il a tenu à distance la côte et son manque de vent .

3. mai 2018 0:00

Après avoir pris un peu de retard, le skipper français Loïc Lepage cherche à remettre à l’eau son Nicholson 32, Laaland à la mi-mai, et de le baser au Crouesty avant de descendre vers le golfe de Gascogne puis de remonter jusqu’à Falmouth. Soutenu par son club cycliste local et le département du Morbihan, le voilier de Lepage porte également un message autour du monde. Son numéro de course n°56 a été choisi car c’est le code du Morbihan, l’année de naissance de Loïc, et la latitude du Cap Horn.

5. avril 2018 0:00

Le skipper français Loic Lepage affirme que tout devrait être prêt pour remettre à l’eau son Nicholson 32, Laaland fin avril. « L’organisation de la course se passe bien. Je viens d’acheter de nouvelles voiles, des radeaux de sauvetage et des balises et je suis en train de rassembler des provisions pour la course. Je vais faire un test de navigation dans le golfe de Gascogne en mai et je prévois d’arriver à Falmouth vers le 8 juin. »

Photos & Vidéos Skipper

pic
pic
pic
pic
pic
pic