facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
flickr
PROVISOIRE 2022

Guy deBoer (66)

The United States of America flag, produced by Daniel McRaeEtats-Unis

Suhaili

Profil

Nom Guy deBoer

Né le 23. avril 1956

Nationalité Americain

Pays d'inscription Etats-Unis

Race GGR 2022

Boat Class Suhaili

GUY DE BOER de la Nouvelle Orléans, Louisiane.

Fils d’un officier de marine néerlandais qui a rencontré sa mère sur son navire, Guy de Boer était destiné à passer sa vie en mer. Issu d’une fratrie de six enfants, il a été littéralement élevé au Yacht Club de la Nouvelle-Orléans où il a appris à naviguer dès son plus jeune âge avant de se lancer dans les classes olympiques telles que le Finn et le Star.

Sur le plan professionnel, Guy a travaillé dans le domaine de l’information, de la radio et des services numériques en tant qu’éditeur/rédacteur, mais également comme courtier en yachts, marin professionnel et entraîneur en course. Son expérience de la régate va des dériveurs aux Maxis. Dernièrement, il s’est lancé dans la course d’aventure sur de petits trimarans dans des épreuves telles que le Everglades Challenge de 300 miles. Participant à des championnats nationaux et internationaux, Guy est un compétiteur acharné, remportant de nombreuses épreuves en tant qu’équipier ou skipper, avant de prendre sa retraite en 2008.

Dès lors, il en avait fini avec la voile de compétition, mais pas avec la voile d’aventure, ayant grandi dans une maison remplie de récits d’aventures et de livres sur l’architecture navale. Il a entendu parler pour la première fois de la Golden Globe Race originale en 1968 et a rattrapé l’édition 2018 après l’escale des Canaries, devenant par la même occasion accro à la voile rétro.

Pour Guy, la Golden Globe Race est une continuation de sa carrière et établit un nouveau plateau en tant que skipper solitaire dans le prestigieux événement international. Contrairement aux autres navigations qu’il a effectuées, celle-ci se déroule en solitaire, sans assistance et sans escale. « 800 milles, c’est la plus longue course à la voile que j’ai faite, je n’ai pas encore traversé d’océan, mais je pense que je pourrais mettre à profit l’expérience acquise pour faire quelque chose que je n’ai jamais fait auparavant ».

Guy a été le skipper le plus lointain à participer à la conférence et ateliers des inscrits de la GGR, il travaille encore sur sa navigation astronomique, et prévoit de traverser l’Atlantique à bord de son Tashiba 36, de la Floride aux Sables d’Olonne, le 1er mai.

profile
boat

Le Bateau [Suhaili]

Name
Type Tashiba 36 1986
Designer Bob Perry
Builder
LOA 36′
LWL 31.5 ‘
Beam 12′
Draft 5.5′
Displacement 20,350kg
Sail area 703 w/ bow-spirit

En fin connaisseur de l’architecture navale, Guy a commencé par une analyse complète des bateaux éligibles avec deux architectes, afin de choisir le design le plus sûr et le plus rapide possible.

Recherchant une longue ligne de flottaison, une grande surface de voile, une forme de coque puissante, portant le maitre-bau bien à l’arrière, il a finalement choisi le design de Bob Perry, Tashiba 36, la coque a été bien construite en 1986 par le célèbre chantier Ta Shing à Taiwan.

Le Tashiba 36 est une version actualisée du Baba 35 (l’un d’entre eux est également partie de la flotte de GGR). C’est le dernier des bateaux à arrière canoë et quille longue conçus par Bob Perry, qu’il considère comme son meilleur : il est raide à la toile, bien équilibré, notamment au prés serré et remarquablement rapide, même dans les brises les plus légères.

Guy a trouvé son bateau, Spirit, dans le Maryland en novembre 2019, après avoir visité plusieurs yachts participants à la GGR 2018 en France après l’arrivée, et est tombé amoureux du bateau. C’est un vrai yacht avec un intérieur luxueux et confortable décrit par beaucoup comme un mobilier d’exception.

Depuis, le refit va bon train. Guy a vidé la partie avant du bateau, où se trouve la grande cabine de propriétaire, pour en faire un espace de rangement et a installé deux cloisons étanches pour la sécurité.

Le bateau est sain et n’a pas eu besoin de renforts structurels, mais le câblage électrique a été entièrement refait, les passe-coques et vannes ont été remplacés. Le mât a été reconstruit, passé à deux étages de barres de flèche avec renforcement à divers endroits, et raccourcit à 1,5 mètre après que Guy ait lu les aventure de Jean-Luc VDH dans la GGR 2018.

Le refit est effectué par Guy lui-même, avec l’aide d’un chantier naval local et de nombreux bénévoles. Les préparatifs de Guy pour le GGR n’auraient pas été possibles sans le soutien de ses chefs d’équipe Birch Olyinger et Bobbi Cotton. Il sera soutenu par un grand nombre de membres de son équipe et de supporters au Sables d’Olonne pour le départ de la course.

Photos & Vidéos Skipper

pic
pic