facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
flickr
Voir toutes les news

JOUR 88 – Istvan Kopar, skipper de la GGR, vient en aide à un navigateur en solitaire dans l’océan Indien

Dateline 05:00 UTC 27.9.2018 – Les Sables d’Olonne, France

Le 26 septembre, à 20h00 UTC, le manager du voilier de 32 pieds , SELENE, a demandé à la Direction de course de la Golden Globe Race des Sables d’Olonne qu’un voilier de la GGR proche de la zone puisse porter assistance à son skipper Kjell Litwin qui est à court d’eau.

SELENE est actuellement à environ 3000 milles à l’ouest de Perth, en route vers Australie, et il ne lui reste plus que 10 litres d’eau à bord.

Istvan Kopar, le skipper en solitaire américano-hongrois de la GGR qui naviguait sur son Tradewind 36 PUFFIN, se trouvait à 20 milles à l’ouest du voilier lorsque le QG de la GGR lui a demandé d’apporter son aide.

Le skipper de SELENE, Kjell Litwin, effectue un tour du monde en solitaire sans escale. Il avait quitté le Royaume-uni le 13 juin dernier, et était amarré sur le même port de plaisance que la flotte GGR pour assister à la Parade Nautique du Suhaili à Falmouth, marquant le 50e anniversaire du départ de Sir Robin Knox-Johnston lors de la première édition du Golden Globe du Sunday Times en 1968.

Litwin rapporte qu’il a malheureusement perdu toute l’eau à bord.

Au cours des dernières heures, la Direction de course de la GGR a confirmé qu’Istvan Kopar est heureux de partager son eau et qu’il dispose d’un conteneur à bord. L’idée serait qu’Istvan jette un cordage au skipper de SELENE avec un réservoir d’eau de 20 litres attaché au bout, alors que PUFFIN se rapproche. Kopar pourra utiliser son moteur en approche.

La position GPS de PUFFIN est relayée par le QG de la course et Kopar a confirmé qu’il est maintenant bien en contact radio VHF avec le skipper de SELENE.

Istvan navigue dans des vents de 30-35nds NW et des mers de 3-4m. Il fait encore sombre sur la zone, tout juste aux premières lueurs, il lui reste une heure de navigation. Le vent et la mer devraient se modérer progressivement au cours de la journée.

SELENE n’est pas en détresse. Pour les organisateurs de la GGR, Kjell Litwin, le skipper du voilier, sait qu’il risque de récupérer de l’eau de pluie au cours du mois prochain en se dirigeant vers l’Australie. Mais il est judicieux de demander de l’eau à tout navire proche, au cas où. Istvan Kopar est plus qu’heureux de venir en aide à un autre marin. Les deux voiliers devraient se rencontrer dans l’océan Austral aujourd’hui.