UK Flag French Flag

Les participants à la Golden Globe 2022 réunis pour la première fois à Gijón en Espagne

Image ci-dessus : Les participants de la GGR et leurs équipes ont reçu un accueil chaleureux au magnifique Real Club Astur de Regatas, dont ils sont membres honoraires pour la semaine du Prologue. @RCAR.

  • 15 concurrents de la GGR sont réunis pour la première fois sur le ponton de Gijón, Asturies, pour le prologue et le SITraN Challenge à destination des Sables d’Olonne.
  • La ville de Gijón, le Real Club Astur de Regatas, le Port de Plaisance, les entreprises et villes locales ont réservé un accueil chaleureux aux concurrents et équipes de la GGR.
  • Graham Dalton et Aleix Selles sont toujours en cours de qualification GGR de 2000 milles, et espèrent rejoindre la course.
  • Le concurrent américain Elliott Smith est arrivé aux Sables trop tard pour Gijón et se dirige maintenant vers le Royaume-Uni et Palma en Espagne.

Les skippers partagent enfin le même quai, quelques verres et les histoires de leur préparation jusqu’au prologue, tout en s’entraidant pour les derniers travaux. En tout cas, les navigateurs solitaires apprécient vraiment leur escale espagnole !

Gijón a démontré qu’elle était la meilleure escale possible pour le prologue de GGR 2022. @Turismo Gijón / Ignacio Izquierdo

La ville de Gijón, l’office du tourisme de Gijón, le Real Club Astur de Regatas et le Puerto Deportivo de Gijón ont contribué à faire découvrir aux skippers l’hospitalité légendaire, l’histoire maritime et la tradition gastronomique de la capitale asturienne. Les skippers ont enfin l’occasion de se réunir avec amis et famille, qui parfois viennent de loin, pour profiter du festival de la Semana Grande, évènement principal du programme culturel de la ville, et visiter la ville comme la région des Asturies.

Les vétérans de Gijón Simon Curwen et Damien Guillou étaient ravis de revenir dans la ville qui a accueilli les épreuves Mini 6.50, Figaro et IMOCA.

Je suis venu ici trois fois pour la classe Figaro et c’est toujours un plaisir de revenir à Gijón.

C’est aussi une excellente occasion pour les concurrents de faire connaissance avec le golfe de Gascogne pendant le prologue, car notre tour du monde commencera et finira dans cette zone maritime.

Damien Guillou
La flotte GGR enfin réunie au Puerto Deportivo de Gijón. @GGR

D’autres se sont réjouis de la découverte d’une ville située de l’autre côté du golfe de Gascogne, à 230 milles nautiques des Sables d’Olonne, très prisée des marins français et qui accueille de nombreux rallyes et courses dans la ville asturienne : Barquera, Trans-Gascogne, ou encore Pornic-Gijón.

Ma première visite à Gijón me laisse une forte impression après seulement quelques jours. WOW ! Des sourires chaleureux, une culture colorée, détendue, diverse et ouverte, c’est la ville idéale pour la GGR.

Tous les marins et les personnes impliquées peuvent maintenant s’installer et se détendre avant que la grande aventure ne commence. Nous sommes si heureux d’être ici !

Don McIntyre, fondateur et président de la course

Tous ont reçu un accueil chaleureux au Real Club Astur de Regatas par le Président Alfredo Alegría Díaz, le Commodore Guillermo Marqués Prendes, et de nombreux marins enthousiastes des Asturies de la Cantabrie et du Pays basque qui étaient au Club pour la remise des prix de la Regata de Aproches, et ont offert leur aide aux participants tout au long du week-end. 

Avoir profité de la présence et de l’échange d’expériences avec le président de la GGR, Don McIntyre, les marins et leurs équipes d’assistance a été un plaisir pour nous tous, également en raison de l’importance de la course, elle fait déjà partie de l’histoire de notre Club.

Nous avons maintenant le privilège de leur compagnie dans notre ville et dans notre Club jusqu’à dimanche prochain, quand nous donnerons le départ de leur ralliement à destination des Sables-d’Olonne.

Le Président du RCAR Alfredo Alegria Diaz

La semaine se poursuivra avec la finalisation de la préparation des bateaux, les briefings de sécurité, la formation vidéo pour le contenu média de la course et le documentaire, jusqu’au départ du SITraN Challenge vers Les Sables d’Olonne et l’ouverture du Village de la Course le 20 août.

Ils découvriront également les Asturies avec des visites prévues dans les villes pittoresques de Villaviciosa le 10 au Club Nautico Albatros et de Candás le 12 où ils seront accueillis par Amelia Fernández, maire de Carreño pour une visite de la ville et leur dîner d’adieu.

Ana Gonzalez, maire de Gijón, organise jeudi une réception de bienvenue officielle et une conférence de presse pour les marins et les équipes. Yannick Moreau, maire des Sables d’Olonne, se rendra à Gijón pour rencontrer son homologue espagnol et renforcer les liens entre les deux villes côtières du Golfe de Gascogne.

Aleix Selles et Graham Dalton, eux, manquent les festivités de Gijón et doivent terminer leur qualification obligatoire de 2000 milles dans l’espoir d’être réintégrés dans la course. Ils doivent être de retour aux Sables à temps pour l’ouverture du village de la course. Le temps leur est compté jusqu’au départ, et aucun d’entre eux n’en a beaucoup à perdre.

Elliott Smith est parti au Royaume-Uni et en Espagne pour des cours de sécurité et de médecine, tandis que son team manager Josh Axler s’occupera de “Second Wind” aux Sables d’Olonne @Jean-Luc Lhomond

Le concurrent américain Elliott Smith est arrivé aux Sables d’Olonne après sa première traversée transatlantique et sa qualification pour la GGR, mais prévoit maintenant de nombreuses destinations exotiques pour les formations obligatoires manquantes. Il se rendra à Cowes au Royaume-Uni, pour compléter sa formation de survie avant de se rendre à Palma de Mallorca en Espagne, pour ses formations médicales STCW, tandis que son boat manager s’occupera de son bateau à Port Olona. Espérons que son passeport est à jour !

avatar

Title Partner

Major Partners

Premium Partners

Technical Partners

Associations