facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
flickr

Mise à jour media 13:00 UTC 22.09.2018

Opération multinationale des Autorités australiennes de sauvetage pour porter secours au navigateur indien de la GGR, blessé suite au démâtage de son bateau loin au Sud de l’Océan Indien

Jour 83 – PC Course de la GGR, Les Sables d’Olonne, France

Tôt ce matin, le PC Course de la Golden Globe Race a finalement reçu un message texte d’Abhilash Tomy, le navigateur solitaire indien a démâté Vendredi dans le Sud de l’Océan Indien à quelques 1900 milles au Sud Ouest de Perth en Australie.

EPIRB (balise) ACTIVE.PEUX PAS MARCHER. PEUT-ETRE BESOIN D’UNE CIVIERE.
Position: 39′ 25.297 S 077′ 30.629 E le 22 Sep 02:28 UTC

Avec les messages successifs, les Autorités de Sauvetage en Australie et en Inde savent maintenant que l’ancien Commandant de la Navale de 39 ans est en sécurité à bord de son bateau endommagé,Thuriya, mais qu’il est immobilisé sur sa couchette. Dans son dernier message de 21:57 UTC on peut lire : PEUX BOUGER LES DOIGTS DE PIEDS. ME SENS ENGOURDI. NE PEUX NI MANGER NI BOIRE. DIFFICILE D’ATTEINDRE MON SAC D’URGENCE.

Le MRCC (Maritime Rescue Coordination Center) de Canberra a détecté successivement les signaux d’urgence du bateau et coordonne actuellement une opération multinationale de sauvetage.

Un avion privé a décollé de Perth, à l’Ouest de l’Australie pour constater la situation et est attendu dans la zone à 02:30 UTC Dimanche. L’avion a suffisamment de carburant pour rester sur la zone pendant 3 heures, et pour que son équipage évalue les dégâts sur le bateau indien de 36 pieds, et essaie d’entrer en contact radio avec Tomy.

L’avion survolera aussi Hanley Energy Endurance, le bateau de l’Irlandais Gregor McGuckin, qui a aussi démâté pendant la même tempête. McGuckin a depuis fabriqué un gréement de fortune et essaie de rejoindre Tomy à 90 milles de distance et au moteur.

De plus,les Autorités australiennes sont en train de détourner un avion de recherche et de sauvetage à l’Ile de la Réunion pour participer au sauvetage avec la frégate série Anzac HMAS Ballerat qui se prépare à quitter Perth. Elle mettra 4-5 jours à atteindre la zone mais bénéficie d’un hélicoptère et d’installations médicales à bord.

Indépendamment, les Autorités indiennes ont envoyé un avion militaire de l’Ile Maurice qui pourrait atteindre la zone vers 23:30 UTC aujourd’hui samedi et aussi ont demandé à la frégate indienne furtive INS Satpura et au pétrolier INS Jyoti Mission, actuellement en exercices au large de l’Afrique du Sud, de se dérouter.

A 10:00 UTC aujourd’hui Gregor McGuckin a appelé le PC Course. L’Irlandais a rapporté qu’il avait utilisé le tangon de son spinnaker comme gréement de fortune mais que le tube métallique pliait dans les fortes rafales. Il a aussi des problèmes avec son moteur, qui s’arrête sans arrêt. Ceci est certainement dû à la contamination du carburant avec l’eau quand son bateau s’est couché et a démâté Vendredi. Il doit aussi tenir la barre manuellement car son régulateur d’allure a été écrasé quand le mât est tombé.

Malgré les circonstances, Gregor continue sa route vers Tomy et estime pouvoir arriver sur la zone du Thuriya entre 18:00 et 24:00 UTC Dimanche. Les organisateurs lui fournissent régulièrement des détails sur les zones et les rapports d’information.

Le skipper estonien de la GGR Uku Randmaa, actuellement à 400 milles à l’Ouest des 2 bateaux en détresse, mettra 3 jours pour atteindre la zone et prévoit d’aider Gregor.

Le Hollandais Mark Slats à quelques 250 milles de la zone de sauvetage a été dispensé de revenir en arrière. Il fait toujours face à des vents de 40 noeuds et des vagues de 15 mètres et a été emporté hors du pont ce matin lors d’un des nombreux chocs, mais il a été sauvé grâce à sa corde de sécurité. Il rapporte qu’il n’a jamais eu de conditions aussi mauvaises. Une vague s’est abattue sur son bateau Open Maverick, elle s’est engouffrée dans le capot de descente de la cabine et a noyé les fils électriques causant un feu qui s’est vite éteint.

Le reste de la flotte GGR a fait au mieux pour gagner le Nord et éviter une deuxième tempête vicieuse qui se rapproche de l’Ouest et qui devrait passer derrière eux au Sud. Il y aura une forte houle et des vents forts, mais rien de comparable avec ce qu’a pu vivre l’autre groupe ces dernières 24H.

Les organisateurs de course continuent à travailler aux côtés du Centre de Coordination Australian Joint Rescue Coordination Center et sont extrêmement reconnaissants des efforts faits par tous les intervenants.

Allez sur goldengloberace.com/livetracker/ pour connaître les positions des skippers et l’information météo

Barry Pickthall
2018 Golden Globe Race Media Co-ordinator
PO Box 78, Hindhead, Surrey, GU27 9GA, England
www.goldengloberace.com Tel: +44 (0)7768 395719

Don
Founder and Race Chairman

pic
pic