facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
flickr

STARTED: JULY 1ST, 2018
TIME SINCE DEPARTURE

GGR News Updates

18 janvier 2019 12:25

JEAN LUC VDH bénéficie d’un plan de match clair. C’est là qu’il a toujours voulu être, au sommet des Açores. Il a fait cette route plusieurs fois auparavant et il a maintenant quelques jours de bonne navigation rapide en direction de la ligne d’arrivée. Mais çela va t’il durer? S’il va trop loin vers l’est probablement pas? Dans deux jours, les conditions deviendront plus légères et variables, ce qui nécessitera de délicates décisions quant à la suite. Mais s’il se retourne vers le nord d’ici demain et traverse les Açores assez rapidement, une énorme “échelle” vers le nord pourrait s’ouvrir avec une semaine de vents favorables et il pourrait tout simplement S’ENVOLER loin de Mark SLATS? Va-t-il prendre cette option ?? Les prévisions météorologiques seront-elles correctes? Qui sait mais le jeu continue !!! S’il réussit et que “l’échelle” arrive avant que MARK SLATS ne s’en rende compte, JL VDH pourrait créer une avance imbattable à une semaine de l’arrivée. Tout pourrait dépendre des prochaines 48 heures ???

15 janvier 2019 15:39

JL VDH sera à tribord amure la semaine prochaine (son côté fort) et heureusement, le vent qui relie sa route Nord-Ouest continuera de se renforcer devant lui alors que l’anticyclone des Açores se forment. C’est une bonne nouvelle et je suis sûr qu’il sourirait s’il le savait. Sa vitesse actuelle est de 3,4 nœuds et à chaque heures, il devrait accélérer lentement. D’ici demain, il fera peut-être 5 nœuds et le lendemain peut-être encore plus rapide pour rester devant MARK à seulement 390 milles derrière. Il semble que JL VDH puisse protéger cet écart la semaine prochaine, mais tous les deux doivent faire attention maintenant. Si JL VDH se tourne trop rapidement vers le nord-est proche du système de HAUTE pression, il ralentira … Tournez trop tard et Mark peut couper le coin et gagner gros. Rien n’est sûr pour le moment mais au moins le vent n’est pas très loin! Le nouvel ETA GGR pour le premier bateau-arrivant serait le 1er février? Mais qui sera le premier??

13 janvier 2019 15:28

Mark Slats continue de pousser fort au vent par vent faible, avec des vitesses descendant à 4,8 nœuds dans la bonne direction.Les conditions s’atténueront au cours des prochaines 24 heures et la direction pourrait basculer vers le nord-ouest, ce qui lui permettra de continuer vers le nord un peu plus facilement. Le petit système de basse pression au nord domine pour le moment la direction du vent et peut favoriser Mark plus que JL VDH, qui a un vent plus fort, mais la direction ne l’aide pas, il est exactement là où il doit aller. En 36 heures, le système basse pression se dissout dans un flux de vent NE léger et constant pour Mark et JL, de sorte que leur position relative globale risque de ne pas trop changer avant. Alors qu’ils doivent tous les deux pousser le Nord pour le moment, il y a un AZORES HIGH traditionnel devant eux dans le futur avec NO WIND au milieu qui leur bloquera le chemin. Ensuite, la course consistera à traverser le nord-ouest et à rencontrer les vents favorables du sud-ouest qui vont ensuite traverser le sommet des Açores et se diriger vers la course finale en direction de Les Sables.

11 janvier 2019 11:59

Le soulagement doit être grand ce matin à bord de MATMUT. La zone de transition dans laquelle était englué JEAN-LUC VAN DEN HEEDE depuis des jours est enfin comblée par un bon vent de nord-ouest qui le propulse à 5,4 noeuds, pendant que MARK SLATS lutte au près dans les alizés à 4,8 noeuds ! Voilà qui doit faire du bien au moral pour le leader de la course qui a vu son avance, longtemps apparue confortable, fondre considérablement ces derniers jours. Elle s’est stabilisée ce matin à 400 milles.

9 janvier 2019 12:29

JEAN LUC est à nouveau arrêté, ne progressant qu’à 0.5 nds !!! Il n’avancera pas avant demain, heure à laquelle le vent commencera enfin à souffler. Il repartira ensuite vers le nord avec MARK SLATS juste derrière, à seulement quelques jours, peut-être deux. Mark maintient des vitesses moyennes comprises entre 5 et 6 nœuds. Il espère d’abord s’approcher suffisamment de JLVDH pour atteindre le même système météo que JL VDH, puis le poursuivre pour le rattrapper. Il semble qu’il pourrait atteindre son premier objectif, mais JL VDH est un combattant doté d’une grande expérience et connaissant intimement cette partie du monde. Rien n’est certain pour l’instant. Selon les prévisions, JL VDH pourrait naviguer à tribord amure plusieurs jours à venir. C’est le côté fort de son mât, mais vous pouvez être sûr qu’il le vérifiera toutes les heures lors de la dernière ligne droite de cette course et jusqu’à l’arrivée. MARK rencontre un nouveau problème car ses réserves d’eau sont très basses. Il ne lui reste que 15 ou 20 litres et les Alizés n’offrent généralement pas de pluie. Il devra peut-être resister une semaine ou plus.

8 janvier 2019 9:20

TAPIO LEHTINEN a une tempête venant de l’ouest et doit maintenant se diriger vers le nord après avoir été repoussé vers le sud ces deux derniers jours. Il devrait arriver dans les deux prochains jours, mais il va bientôt tomber en panne de vent et rester sur place en attendant qu’elle arrive. ISTVAN KOPAR va subir des intempéries au cours des prochaines 24 heures. Il est donc également obligé de se dépêcher de remonter vers le nord pour s’en éloigner. UKU RANDMAA utilise les vents d’une tempête qui passera juste en dessous de lui pour se propulser vers le nord, il est donc heureux de passer à travers. Dans les alizés et dans les mers de 3 m, Mark se bat très fort face vent tandis que JEAN LUC VDH est toujours en attente dans la frustrante ZONE SANS VENT, qui devrait se poursuivre pendant encore deux jours. Il se passe beaucoup de choses dans la GGR!

7 janvier 2019 13:20

Aujourd’hui c’est un jeu de hasard et de travail acharné pour JEAN LUC VDH. Les prévisions météorologiques suggèrent qu’il n’y aura pas de vent pendant des jours, mais il bénéficie parfois d’un vent local et barre à la main pour tirer le meilleur parti de chaque brise. Il dit qu’il se dirige à tout prix vers le nord dans cette zone sans vent. Il sait que c’est le seul moyen à long terme de trouver la brise la plus forte pour la dernière semaine. Donc, seul le temps et le vent donneront la réponse et un seul élément est fiable pour l’instant.
MARK SLATS pousse fort son bateau. Il perçoit une opportunité de prendre les devants dans la phase finale de la GGR si le temps le permet. Ce n’est qu’une mince chance, mais les choses semblent tourner chaque jour en sa faveur. Pour lui, il s’agit maintenant de vitesse, et non d’aventure ou de capitaliser sur sept mois d’effort sur l’eau et des années sur terre.

6 janvier 2019 17:26

Les échanges constants du Nord-Est attendus sous ces latitudes ont reculé de façon spectaculaire au Sud au cours des trois derniers jours et Jean Luc n’a aucune issue. Il ne gagne que 2,6 nœuds sans endroit où aller sans vent et ralentit depuis 24 heures. Cela peut rester ainsi pendant au moins les trois prochains jours. La porte a été claquée. Il devra faire face à de très faibles vents contraires et peut-être se déplacer vers l’est car il n’ya pas beaucoup d’options. Lorsque le vent reviendra finalement vers le 10 janvier, il sera de nouveau du nord-est et ralentira lentement. Cela crée une grande opportunité pour Mark Slats de gagner beaucoup de terrain. Il est à seulement 770 miles de JL VDH. Mark est actuellement en train de réaliser 5,3 nœuds dans les métiers du NE, ce qui devrait s’appliquer au même endroit que JL VDH. Il tient haut dans le vent pour rester le plus à l’est possible sur le parcours et son bateau est de nouveau poussé à fond. Cela prépare le terrain pour une bataille tactique et la chance avec la météo ayant un rôle très réel à jouer dans la semaine à venir.

6 janvier 2019 17:19

La pénalité de Jean Luc Van Den Heede a débuté à 00h10 le 5 janvier. À ce moment-là, il doit virer vers le sud et rester en dessous de cette latitude donnée pendant au moins 18 heures, puis le traverser à nouveau à moins de 40 milles du premier croisement initial. Malheureusement, il a navigué par erreur au nord de cette ligne. Lorsque GGR l’a informé de son erreur, il ne croyait pas que c’était possible et a dit qu’il se trouvait au sud de la ligne. Par le tracker GGR, il n’était pas. Il était catégorique sur le fait qu’il ne pouvait PAS être au nord de la ligne. Nous l’avons prévenu qu’il avait passé environ 3 heures et qu’il devait se mettre à nouveau en ligne pour continuer le temps restant. C’est regrettable, mais GGR DOIT et travaille pour l’avis de course.

4 janvier 2019 13:23

UKU RANDMA a traversé le sommet de sa tempête, après environ huit heures de vent et de mer éprouvante. Il est maintenant heureux de naviguer vers le nord dans des eaux plus chaudes par vent faible, mais il reste encore 5 m au-dessus de la mer. Jean Luc VDH navigue hors des alizés du nord-est et ralentit. Il traversera une latitude de 20 au nord dans les 12 prochaines heures et reviendra ensuite vers le sud pour purger sa pénalité de 18 heures. MARK SLATS évolue rapidement dans les métiers du NE, à seulement 850 miles de JL VDH. ISTVAN KOPAR risque de recevoir davantage de pluie aujourd’hui alors qu’il s’apprête à passer les Malouines à tribord dans les prochains jours. TAPIO LEHTINEN est le seul dans le Pacifique sur le point de connaître des vents solides du Nord-Est à 2300 milles du Cap Horn.

Van-Den-Heede-Preview
Participant

Jean-Luc van den Heede

France

Participant

Istvan Kopar

USA

Participant

Uku Randmaa

Estonia

Participant

Igor Zaretskiy

Russia

Mark Slats Skipper GGR
Participant

Mark Slats

Netherlands (the)

Tapio_Lehtinen_Profile
Participant

Tapio Lehtinen

Finland

Photos & Vidéos

Voir toutes les vidéos
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic
pic

GGR2018 REGLEMENT DE LA COURSE

Toutes les informations détaillées

TELECHARGER

GGR2022 REGLEMENT DE LA COURSE

Toutes les informations détaillées

TELECHARGER