facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
RETRAITÉ

Robin Davie (66)

Royaume-Uni

Profil

Nom Robin Davie

Né le 2. novembre 1951

Nationalité Britanique

Pays d'inscription Royaume-Uni

Robin DAVIE a une vraie passion pour la Mer. Il a grandi sur les plages de Cornouailles et a suivi la course du Sunday Times Golden Globe en 1968, pensant «Je le ferai un jour». Après avoir servi dans la marine marchande britannique pendant 20 ans, il a participé à l’OSTAR en 1988, et disputa le BOC Challenge Class II en 1991, contre Don McIntyre. Puis, il a accompli deux autres tours du monde en solitaire au BOC Challenge de 1994 et 1998. Lors de l’édition de 1994, il subit une avarie, un démâtage à des centaines de miles du Cape Horn, mais il a réussi à terminer la manche sous gréement de fortune jusqu’aux Malouines.

Le voilier avec lequel Il a entrepris son premier tour du monde était baptisé Spirit of Cornwall, en l’honneur du Comté qu’il espère représenter une fois encore à la GGR. Robin reste un passionné de la Golden Globe. La première édition de 1968/69 lui a donné l’inspiration de se lancer dans la navigation en solitaire. La nouvelle edition du 50ème anniversaire, “lui semble être un bon plan de retraite”.

Depuis son dernier tour du monde, Robin est resté aux États-Unis, narrant professionnellement ses expériences. En 2017, il est retourné en Grande-Bretagne, et a acheté un Rustler 36 pour commencer à se préparer sérieusement.

Robin reste un passionné de la Golden Globe Race. La première édition de 1968/69 lui a donné l’inspiration de se lancer dans la navigation en solitaire. La nouvelle edition du 50ème anniversaire, lui semble être un bon plan de retraite.

Davie écrit: « Après avoir fait trois courses avec escales, la Golden Globe Race de Don a rallumé la passion, me donnant l’occasion rare d’accomplir finalement le rêve original de naviguer seul autour du monde sans escale ».

profile
boat

Le Bateau

Numéro 3

Nom C’est La Vie
Type Rustler 36 Masthead sloop
Concéption Holman & Pye
Construction Rustler Yachts (UK)
LOA 35.33ft / 10.77m
LWL 26.92ft / 8.21m
Largeur 11.00ft / 3.35m
Tirant d’eau 5.50ft / 1.67m
Déplacement 16805 lbs / 7623 kgs
Voilure 693 sq. ft / 64.38sq. m

Robin Davie a acheté un Rustler 36 à Benfleet, Essex, et à naviguer plein Ouest, à son bord, jusqu’ à Falmouth, sa ville natale, pour commencer une restauration complète près des chantiers Rustler Yachts.
« Rien n’était complètement terminé et plus je regardais, plus je devais rénover ou remplacer », dit-il. Davie a refait le pont et son étanchéité, a rallongé les cadènes, a remplacé la base du mât, et a construit une niche solide pour protéger l’habitacle. Il avait prévu de le remettre à l’eau en mars et de traverser la Manche jusqu’aux Sables d’Olonne, pour l’équiper d’un nouveau mât emprunté à son rival Jean-Luc Van Den Heede, puis de consacrer les trois derniers mois aux essais en mer.

Skipper Updates

3. mai 2018 0:00

Robin Davie, tourdumondiste britannique, avait espéré avoir son Rustler 36, C’est La Vie prêt pour le mois de mars, mais il est toujours à sec à Falmouth, les réparations en fibre de verre étant terminées, le moteur installé, les systèmes électriques et de plomberie finis et le régulateur d’allure en place. « Deux semaines supplémentaires pour la mise à l’eau, mais l’essentiel dépend de la météo, qui continue d’être capricieuse », dit-il.

5. avril 2018 0:00

Le britannique Robin Davie sait qu’il est dans une course contre la montre pour préparer son Rustler 36 « C’est la Vie », pour le 1er juillet. Il avait prévu d’arriver aux Sables d’Olonne début mars pour poser un mât de rechange acheté à Jean-Luc Van Den Heede, mais à l’approche de Pâques, il était encore à Falmouth, sous la poussière de fibre de verre, terminant activement les travaux de restauration de son voilier. «J’ai construit une niche en contreplaqué pour me protéger, mais je dois tout de même lui donner un revêtement en fibre de verre et la coller en place sur la trappe de descente, ainsi que finir la coque. Je dois maintenant le remettre à l’eau mi-avril, quoi qu’il arrive. »
Après avoir navigué sur plus de 2000 milles autour du Cap Horn aux îles Malouines pendant le BOC Challenge de 1994, Davie a été libéré du test qualificatif de distances de navigation, et a décidé de passer le reste du mois d’avril et de mai à naviguer dans le golfe de Gascogne pour être prêt pour le départ.