facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
flickr
Participant

Mark John Sinclair (59)

Australie

Profil

Nom Mark John Sinclair

Né le 20. août 1958

Nationalité Australien

Pays d'inscription Australie

Mark SINCLAIR a toujours été passionné de Voile et d’Océan. En 1968, à l’âge de 10 ans, il commença à naviguer, lorsque Sir Robin Knox-Johnston devint le premier navigateur à accomplir un tour du monde sans escale en solitaire. En 1984, il accomplit deux traversées en solitaire de la mer de Tasman, et valida son “Yacht Master”. Avant la GGR, sur son temps libre, Mark naviguait en solitaire sur son S&S 41 Starwave, dans des coins reculés d’Australie. Lorsque Mark a entendu parler de la GGR de 2018, il a immédiatement postulé, vendu Starwave, et a reporté son projet de participer à la course Trans-Tasman en solo en 2018. Mark a acheté Coconut, un Lello 34, pour la GGR.

Son expérience professionnelle l’a amené à effectuer des relevés hydrographiques dans des endroits reculés, à bord de navires, de petits bateaux, ou d’avions. Il a servi 20 ans dans la Marine Royale Australienne, en tant que Commandant de trois navires, alors que la navigation astronomique au sextant était encore le principal moyen de navigation hauturière. Mark prit sa retraite en 1996, et est actuellement Directeur général de la société Fugro LADS, laquelle mène des relevés hydrographiques partout dans le monde. Mark est marié et père de 3 enfants.

profile
boat

Le Bateau

Numéro 88

Nom Coconut
Type Lello 34 Masthead sloop
Conception Bryan Lello
Construction Henry Vink Boat Builders Pty Ltd (SA)
LOA 34.08ft / 10.39m
LWL 24.00ft / 7.32m
Largeur 9.30ft / 2.82m
Tirant d’eau 5.60ft / 1.70m
Déplacement 13693 lbs / 6211 kgs
Voilure 470 sq. ft / 43.66sq. m

Coconut est un Lello 34, voilier solide et marin, plutôt étroit, avec une longue quille traditionnelle. Il a été construit à Durban, en Afrique du Sud, en 1981.
Bien avant que Mark Sinclair en fasse l’acquisition, Coconut avait déjà fait le tour du monde, avec une croisière en méditerranée et dans les îles pacifiques, suivi d’un retour vers l’Afrique du sud. Lorsque Mark a vu une vidéo, sur Youtube, du bateau voguant dans les 40èmes rugissants, en allant d’Afrique vers Adélaïde, il a été tellement impressionné qu’il vendit Starwave et décida d’acheter Coconut pour s’inscrire à la GGR 2018.
Bien que de bonne conception, une importante rénovation a été nécessaire pour préparer Coconut pour la course. Il avait prévu la fixation d’une porte étanche, de nouvelles ouvertures et écoutilles, et le remplacement du gréement, des voiles, et de l’équipement électrique et de sécurité. Il a conservé son moteur d’origine, un Farymann 22 HP diesel. Une fois ces travaux terminés, Coconut a été expédié d’Australie du sud vers le Royaume-unis en janvier 2018. Il prévoit d’installer un camp de base dans ses bureaux de Fugro Lads à la Marina Turn Chapel, en préparation pour le départ.

Skipper Updates

17. août 2018 0:00

MARK SINCLAIR, toujours plus à l’Ouest à l’arrière de la flotte, est malheureusement pris au piège dans une zone de hautes pressions qui semble vouloir se développer autour de lui les prochaines 24 h, avant qu’il ne doive affronter des vents de face…Cap’tn Coconut garde le moral et reste occupé à bord :  » Légère brise W, houle Nord résiduelle, 20 Litres collectés sous un grain », « Accalmie cette nuit, bercé par la houle, cliquetis du clapot … »

14. août 2018 0:00

Profitant de sa navigation et prenant soin du bateau, Mark essaye de ne pas trop pousser Coconut et de trouver le meilleur rapport Voilure/Equilibration pour progresser efficacement sur l’Océan. Il nous rapporte (Via satellite) sa « Position par Astronav (point solaire) à 60 MN de Martin Vaz Brzl », et une “Fairy stern de Trinidade qui a fait du stop sur Coconut pour la nuit ».

7. août 2018 0:00

Coconut apparait bien plus au sud qu’Istvan sur le traker, mais sa route vers l’ouest lui vaut la dernière place au classement aujourd’hui, s’éloignant progressivement de la route directe vers le Cap de Bonne Espérance. Cap’tn Coconut a subit une mer agitée, quelques bleus à bord mais rien de grave. Il semblait toujours très heureux ce matin au téléphone et profite de ses vacations radio tous les jours avec les autres participants, mentionnant « Antoine, Uku, Are, Abilash, Gregor et Susie hier ». Marc nous a fait part de « poissons volants scintillant de chaque côtés de la proue pendant que Coconut file vers le sud »

6. août 2018 0:00

Il ne reste plus que deux bateaux de la Golden Globe Race 2018 dans l’hémisphère nord. Cap’tn Coconut n’est plus qu’à une centaine de milles de la ligne symbolique alors qu’Istvan est encore loin derrière lui, à un peu plus de 300 milles… Naviguant à environ 6 nœuds, il devrait passer la ligne d’ici quelques heures. Mark nous rapporte qu’il a fait très chaud dernièrement et qu’il profite de la musique à bord, personnage souriant comme toujours !

3. août 2018 0:00

Il ne reste plus que deux bateaux de la Golden Globe Race 2018 dans l’hémisphère nord. Cap’tn Coconut n’est plus qu’à une centaine de milles de la ligne symbolique alors qu’Istvan est encore loin derrière lui, à un peu plus de 300 milles… Naviguant à environ 6 nœuds, il devrait passer la ligne d’ici quelques heures. Mark nous rapporte qu’il a fait très chaud dernièrement et qu’il profite de la musique à bord, personnage souriant comme toujours !

1. août 2018 0:00

MARK SINCLAIR, non loin d’ ABHILASH TOMY et de LOIC LEPAGE, est désormais sorti du Pot au Noir et pointe lui aussi son étrave vers le sud. Légèrement en retrait et un peu plus à l’est, MARK SINCLAIR n’a pas échappé au dernier coup de frein à la sortie du Pot au noir, mais à réussi à refaire un peu son retard sur ses concurrents directs. L’alizé de sud-est ne semble cependant pas complètement établi pour « Captain Coconut » qui mentionne la forte présence de grains…ces violentes averses lui ont tout de même permis de récupérer 55 litres d’eau ! Toujours à l’arrière de la flotte, Captain Coconut tel un vrai Robinson Crusoé, mise sur la stratégie à long terme et compte bien profiter de cette aventure avec un grand A !

20. juillet 2018 0:00

Le Capitaine Coconut continue dans son élan, tout en gardant un enthousiasme presque enfantin à être en mer. Le mauvais temps au sud des îles Canaries a conduit Mark à installer des lcordages de sécurité dans la cabine pour l’empêcher de tomber trop loin, et peu de temps après la chutte du vent. Il a rapporté que le ciel était jauni avec le sable du Sahara et comme beaucoup d’autres essayant d’obtenir une position du soleil, étant conscient du fait qu’il avait été couvert.

16. juillet 2018 0:00

Capitaine Coconut avait l’air aussi détendu et confortable à bord qu’il ne l’a jamais été, au cinéma de Lanzarote. Reconnaissant son erreur en allant trop près de la côte espagnole, il a découvert qu’une fois sorti du golfe de Gascogne, c’était un «grand océan avec peu de choses dedans». Il est heureux avec ses 120 miles parcourus par jour et concède qu’il ne sort pas son spi 24/24h. Il n’est pas certain que ce soit le cas pour les autres non plus, mais quand vous ne savez pas, il est juste de supposer que les autres obtiennent des résultats herculéens. Coconut semblait en bonne forme et Mark dit que « tout était comme je l’attendais ».

11. juillet 2018 0:00

Captain Coconut a laissé derrière lui ses errances vers le chemin de Compostelle le long de la côte galicienne, et continue de remonter la flotte. Il n’a pas touché la barre depuis le début et par tous les aspects, il aime la vie en mer. Heureux avec 120 milles jours il rapporte garder son gréement et sa voilure dans les possibilités du système de régulation d’allure. Mark joue le long match.

6. juillet 2018 0:00

Il pourrait tout aussi bien suivre les chemins de Compostelle !

Mark a quitté les Sables d’Olonne en prévoyant de rester au Nord de la route du Rhum et du Cap Finistère mais visiblement, il a changé d’avis prenant une route proche de la côte de Galice. Sans doute pour suivre une route au plus proche de la côte avec des indications diffusées par les radios espagnoles. Il pourrait tout aussi bien suivre les chemins de Compostelle !

5. avril 2018 0:00

(English) Mark will be based at Plymouth

L’australien Mark Sinclair a prévu de retrouver son Lello 34 Coconut fin avril. Le bateau est arrivé en mars au Royaume-Uni sur le même transporteur que celui qui a déposé le Tradewind 35 Sagarmatha de son camarade australien, Kevin Farebrother, au Havre. Mark sera basé à la Haven Marina de Plymouth durant mai afin de réaliser les derniers préparatifs avant de partir en mer pour rejoindre Falmouth et célébrer le 50ème anniversaire de Suhaili entre le 11 et 14 Juin.

Photos & Vidéos Skipper

pic
pic
pic
pic