facebook
twitter
soundcloud
instagram
youtube
flickr
Voir toutes les news

Francesco Cappelletti renonce à la course

Petit rythme depuis 4 jours pour la Golden Globe Race

Mark Slats est le premier et Philippe Péché le suit à 3 miles

5 juillet 2018, les Sables d’Olonne

Les 4 premiers jours, les vents capricieux ont joué en faveur du Hollandais Mark Slats, le recordman de la transatlantique à la rame, avec son arme secrète à bord-une paire de grandes rames.

Pendant la première nuit, Slats a pris le leadership devant Philippe Péché, premier depuis le départ des Sables d’Olonne Dimanche à midi . Mark Slats est resté en tête depuis. A 6 H UTC aujourd’hui le Hollandais distançait Philippe Péché de 3 miles alors que les premiers contournaient le Cap Finistère pour commencer leur descente vers les Canaries et la première « porte » de Lanzarote.

La flotte est maintenant éparpillée avec un écart de 100 miles par rapport aux premiers, Mark Sinclair piégé par manque de vent au Nord de la côte espagnole espére lui aussi peut-être profiter d’une rame !

Les quatre premiers Slats, Péché, l’Estonien Uku Randmaa et le senior français Jean-Luc Van Den Heede ont tous partagé la tête de course cette première semaine et, sans doute pas par hasard, ils naviguent tous sur des Rustler 36. 12 miles seulement c’est la distance qui les séparent aujourd’hui.

Les prévisions météo ne sont pas très bonnes pour les derniers avec peu de vent pour la zone du Cap Finistère alors que les premiers peuvent s’attendre à des vents vents de nord favorables de 10 noeuds montant à 20 pour leur descente vers la côte portugaise.

Francesco Cappelletti se retire de la course

Retour aux Sables d’Olonne : l’Italien Francesco Cappelletti, dont les préparatifs tardifs ont retardé son départ en même temps que les autres Dimanche dernier, a annoncé son retrait de la course. Il avait la possibilité de partir jusqu’à 13H30 Samedi 7 juillet, mais passer le contrôle de sécurité et faire 360 miles de navigation en solitaire avant de partir, comme l’exige le règlement, celà faisait trop.

Les règles autorisent une seule entorse à ce tour du monde à la voile, sans électronique, sans escale ni assistance, c’est ce qui fait que la Golden Globe Race est une course unique.Ceux qui en font une, basculent dans la classe « Chichester » au classement final comme s’ils avaient fait un arrêt pendant leur tour du monde.

Ceux qui enfreignent les règles une deuxième fois doivent se retirer de la course et les organisateurs n’ont plus ni responsablité ni obligation envers eux. Ils continueront cependant à être suivis comme des navigateurs « Carozzo » à l’image du participant italien de la course originelle – le Sunday Times Golden Globe Race -qui est parti de Cowes le 31 octobre 1968 (dernier jour autorisé) et a dû rester à quai pendant 5 jours, le temps de finir ses préparatifs.

Alex a ensuite souffert d’un ulcère et a été obligé de s’arrêter à Lisbonne pour se faire soigner.

Aujourd’hui l’Italien Francesco Cappelletti a accepté l’idée de partir comme navigateur « CAROZZO« , et n’est plus obligé de respecter les règles GGR, il peut avoir des outils de navigation modernes incluant le GPS et le téléphone satellite. Ses positions seront maintenues sur le tracker GGR et des rapports occasionnels pourront être donnés par l’organisation GGR.

Cappelletti aux Sables d’Olonne nous confie « C’est la meilleurs solution pour moi » et il ajoute « Je suis très heureux de continuer dans l’esprit de la Golden Globe Race et de rester en contact radio avec les skippers« .

Don McIntyre, Président de la Golden Globe Race nous confie aujourd’hui : « Nous sommes désolés de perdre Francesco. Il ne fait désormais plus partie de l’évènement GGR mais il fait toujours partie de l’aventure et communiquera sans doute avec les autres participants de la GGR et le PC course. Nous souhaitons qu’il revienne aux Sables d’Olonne à temps pour participer à la remise des prix du 22 Avril l’année prochaine. »

Classement GGR : 06:00 UTC 05.08.18

  1. Mark Slats (NED) Rustler 36 Ohpen Maverick
  2. Philippe Péché (FRA) Rustler 36 PRB
  3. Uku Randmaa (EST) Rustler 36 One and All
  4. Jean-Luc Van Den Heede (FRA) Rustler 36 Matmut
  5. Are Wiig (NOR) OE 32 Olleanna
  6. Tapio Lehtinen (FIN) Gaia 36 Asteria
  7. Igor Zaretskiy (RUS) Endurance 35 Esmeralda
  8. Loïc Lepage (FRA) Nicholson 32 Laaland
  9. Gregor McGuckin (IRE) Biscay 36 Hanley Energy Endurance
  10. Antoine Cousot (FRA) Biscay 36 Métier Intérim
  11. Susie Goodall (GBR) Rustler 36 DHL Starlight
  12. Abhilash Tomy (IND) Suhaili replica Thuriya
  13. Nabil Amra (PAL) Biscay 36 Liberty II
  14. Ertan Beskardes (GBR) Rustler 36 Lazy Otter
  15. Istvan Kopar (USA) Tradewind 35 Puffin
  16. Kevin Farebrother (AUS) Tradewind 35 Sagarmatha
  17. Mark Sinclair (Aus) Lello 34 Coconut
pic
pic
pic
pic
pic